Agriculture d'Aquitaine: un avenir en bio

Les chambres d'agriculture entendent "booster" la réorientation vers le biologique



Agriculture d'Aquitaine: un avenir en bio
Comme partout en France si ce n'est en Europe, l'agriculture d'Aquitaine ne va pas bien. Dominique Graciet, président de la chambre régionale d'agriculture d'Aquitaine qui tenait sa session d'automne à l'INRA de Villenave-d'Ornon, a en effet estimé que le revenu agricole 2009 des exploitants chuterait de 20%. Sous l'effet des conséquences de la tempête qui a ravagé le massif forestier landais, mais aussi des difficultés de marché, bien que les produits sous signes de qualité (labels) aient mieux résisté. Dans ce contexte, le développement de l'agriculture biologique dont les produits bénéficient, pour l'instant, de meilleurs prix, prend l'allure d'une planche de salut. La compagnie consulaire y consacrait un après-midi de travail, après la séance du matin marquée par la mise en place d'un comité régional d'orientation forestière qui regroupera à la fois le moyens des chambres d'agriculture et des organisations forestières existantes. En Aquitaine on entend mieux gérer et conserver la notion de proximité dans l'assistance à la reconstruction de la forêt parallèlement à un mouvement de recentralisation national.
Pour aborder la question du "bio", la chambre régionale d'agriculture avait mobilisé de nombreux acteurs:les responsables de l'interprofession ARBIO, les présidents de commissions bios des chambres d'agriculture départementales -dont Bernard Lafon pour la Gironde)- la vice-présidente du Conseil Régional Béatrice Gendreau, Thomas Breuzet, directeur de Danival, des agriculteurs ayant fait le choix du bio.

L'exemple des reconvertis

Rien de bien nouveau pour ce qui est de la partie analyse et état des lieux. Comme l'a dit Bernard Lafon on est bien, en ce qui concerne le bio, "en face d'un mouvement de fond". Tout porte à développer cette forme de production: la demande des consommateurs, le Grenelle de l'Environnement, la proximité de la conférence de Copenhague. La part du bio progresse, mais le surfaces qui y sont consacrées demeurent autour de 2%. La France n'est pas en haut du tableau, et l'Espagne semble maintenant passer en tête devant l'Italie ainsi que l'indiquait Jérôme Cinel (ARBIO). Néammoins le nombre d'exploitations tournées vers l'agriculture biologique a progressé de 12% en un an et il est maintenant de 1125. La Région Aquitaine, comme l'a indiqué Béatrice Gendreau, encourage la réorientation dans le cadre d'un plan spécifique, et les chambres d'agriculture apportent l'appui technique avec sept techniciens spécialisés, et un plan de formation des conseillers de l'agriculture conventionnelle. On répète en effet qu'il ne doit plus y avoir de barrières entre les deux formes d'agriculture. Ce que ne voient peut-être pas d'un bon oeil tous les acteurs historiques de l'agriculture biologique qui, comme en Lot-et-Garonne, condamnent des projets bio de dimension industrielle.
Le débat-témoignage qui voyait la participation de plusieurs agriculteurs "reconvertis"-dont Bernard Artigue, président de la chambre d'agriculture de la Gironde, en viticulture- a montré que cette reconversion correspond aux conséquences des crises de l'agriculture conventionnelle ainsi qu'au souci de "retour à l'agronomie" de ces agriculteurs peu portés vers les produits phyto-sanitaires. Ils semblent mieux se sentir dans leur peau. Ils n'en notent pas moins que la question des prix demeure essentielle. Autre élément, la mis en concordance de l'offre et de la demande, comme le soulignait le représentant de la DRAAF, qui déplorait aussi l'initiative de certains bios en quête d'un nouvel identifiant.

Le Salon "Tech & Bio" d'Agen

Enfin, une information importante a été apportée en matière de Salons. Il a été souligné l'intérêt du Salon "Tech & Bio "dans la Drôme, lequel est porté par la chambre d'agriculture de ce département, et qui s'est déroulé en septembre 2009. Or, le nouveau salon d'Agen bénéficiera de ce label. On sait que le célèbre SIFEL (fruits et légumes) est fusionné avec le SITEVINITECH de Bordeaux, et qu'il avait été promis une exposition de remplacement aux Agenais. Ce Salon consacré à l'agriculture biologique et durable et à son environnement -il comportera cinq espaces thématiques -aura lieu du 3 au 5 juin 2010 dans le chef-lieu lot-et-garonnais.
Mardi 24 Novembre 2009

Lu 567 fois


Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com