Bio:le gouvernement serre la vis mais la Nouvelle-Aquitaine rassure



Le cheval "tracteur du Bio" (ph PaysudTv)
Le cheval "tracteur du Bio" (ph PaysudTv)
Agriculteurs bios et écologistes sont vent debout face à la modification du régime de soutien de l'agriculture biologique et à la suppression des aides au maintien

Le ministère de l'agriculture affirme pourtant que cette forme de production est une "priorité" pour le gouvernement. Mais il  a recours à une astuce, un redéploiement de 4,2% du budget du 1er pilier de la PAC (celui qui finance les aides directes aux grandes cultures) vers le second au titre de la transformation du modèle de production, ce qui mécontente d'ailleurs l'agriculture conventionnelle. La gestion des fonds du 2e pilier découlant du FEADER (Fonds Agricole Européen pour le Développement Rural)  est désormais du ressort des régions, ce que ne manque pas de rappeler le ministre. Cela pourrait bien être la porte ouverte à des critères d'aides variant d'une région à l'autre.
Mais:"concernant les crédits proprement étatiques, ils seront dès 2018 « recentrés sur le financement de nouveaux contrat d’aide à la conversion » à l’agriculture biologique pour les exploitations conventionnelles" précise le ministre.
La Nouvelle-Aquitaine honorera ses engagements
En tout cas la région Nouvelle-Aquitaine rassure la filière:"Suite à l'annonce par l'Etat d'arrêter le financement de nouvelles aides au maintien des producteurs bio, Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, Jean-Pierre Raynaud, vice-président en charge de l'agriculture, et Jérôme Orvain, conseiller régional délégué à l'agroécologie et agriculture biologique, regrettent cette décision mais tiennent à rassurer les agriculteurs bio de la Nouvelle-Aquitaine
En effet, les engagements pris dans le cadre du Pacte Bio récemment voté restent inchangés : les crédits dédiés de la Région et de l'Europe ne seront pas impactés. La Région confirme ainsi son volonté d'atteindre 10% de la SAU bio à l'horizon 2020."
LA GROGNE DES BIOS ET DES ECOLOGISTES
La FNAB-"C'est à n'y plus rien comprendre, affirme Stéphanie Pageot ( Fédération Nationale de l'Agriculture Biologique).Toutes les conditions sont réunies pour faire de la Bio un succès collectif français,et c'est ce moment que choisit l'Etat pour se retirer alors que nous avons d'un besoin public fort".
FNE-  "Au coeur des Etats Généraux de l'Alimentation (...)Le Ministre de l’agriculture a annoncé  la fin des aides au maintien de l’agriculture Biologique. Alors que le marché est en plein essor (+14% au premier semestre), et que les consommateurs se détournent du système agricole industriel qui ne répond plus à leurs demandes en termes de qualité, Stéphane Travert signe ainsi la fin de l’ambition de la France pour le développement de l’agriculture Biologique dans nos territoires"
Vendredi 22 Septembre 2017

Lu 419 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES












Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com