Christophe Buso (Goupama):"pas d'inquiétude à se faire"


Groupama est l'un des premiers, si ce n'est le premier des assureurs dans le milieu rural. Devant le nombre et l'importance des sinistres on pouvait s'interroger sur la capacité et la volonté des assureurs de faire face à la situation exceptionnelle.qui suit la tempête du 24 janvier. Selon les réponses de Christophe Buso, directeur général de Groupama Centre-Atlantique, les assurés auprès de cette compagnie dont le périmètre s'étend sur 11 départements n'ont pas d'inquiétudes à se faire.


Christophe Buso (Goupama):"pas d'inquiétude à  se faire"
Christophe Buso répond à nos questions.
Paysud: -Comment une société d'assurance comme la vôtre fait-elle face à cette vague de sinistres?
Christophe Buso:- Cela crée une mobilisation importante de tous nos moyens, de tous nos personnels. Nous essayons de faire face de notre mieux.Mais nous étions prêts.
Psd-Comment cela? Aviez-vous prévu la tempête?
Ch.B:-Non, pas au sens météorologique, mais nous avions un plan d'urgence dans nos cartons qui a été élaboré à la lumière des enseignements de la tempête de 1999. Nous nous étions préparés à faire face à une telle situation, et c'est ce qui nous a permis de prendre tout de suite des dispositions. C'est-à-dire la mise en place de cellules de crise, des moyens nécessaires, de la logistique, des informations sur les démarches. Il s'agit de gérer des milliers de déclaration de sinistre.
Psd:- A-t-on une idée du montant global de ces sinistres, et de la somme que votre compagnie devra verser à ses assurés?
Ch.B:- Non, c'est encore trop tôt, mais elles atteindront plusieurs centaines de millions d'euros.Toutefois il ne semble pas que ce sera aussi lourd que pour 1999. Les dégâts de sont pas aussi importants.
Psd:- C'est tout de même une lourde charge qui s'annonce pour Groupama...
Ch.B.:- Sur le plan financier aussi nous avions pris des mesures:nous avions renforcé notre réassurance. Vous le savez, les assureurs se garantissent eux-aussi auprès de réassureurs en prévision de crises exceptionnelles. Ce sont eux qui devront assumer.
Psd:-Alors pas d'inquiétude pour vos assurés?
Ch.B.- Non, ils n'ont pas d'inquiétude à avoir. Tout le monde sera indemnisé. D'ailleurs la première preuve de notre détermination et de nos possibilités existe déjà:nous avons décidé de supprimer la franchise sur les garanties dommage des risques privés.
Mercredi 28 Janvier 2009

Lu 2860 fois


Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Mercredi 6 Septembre 2017 - 17:45 La plus haute tour en bois de France à Bordeaux

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES












Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com