FERROVIAIRE-Selon ALTRO Bordeaux et l'Aquitaine gagneraient à soutenir la Via Atlantica



La transversale Sud Espagne Italie snobe Bordeaux

FERROVIAIRE-Selon ALTRO  Bordeaux et  l'Aquitaine gagneraient à soutenir la Via Atlantica
Ces derniers temps la question des LGV ferroviaires occupe le devant de l'actualité, en particulier dans le Sud-Ouest où l'on voit des hommes politiques de divers horizons, dont les présidents des deux régions (Aquitaine et Midi-Pyrénées) plaider la cause du GPSO (projets vers Dax et Toulouse), alors que la commission d'enquête a émis un avis défavorable. Cette concentration "sur le guidon" du GPSO n'est-elle pas une démarche risquée? Michel Caniaux, délégué général d'ALTRO (Association Logistique Transport Ouest) qui est venu à Bordeaux présenter le projet d'envergure européenne VIA ATLANTICA a estimé que, d'une façon générale, les projets ferroviaires s'inscrivent trop dans des démarches régionales, nationales, ou bilatérales. De ce fait des enjeux européens de liaisons est-ouest, de vie des territoires, ne sont pas pris en compte. Même la métropole bordelaise pourrait quelque peu voir passer le train des grandes liaisons. D'une part, La Rochelle pourrait damer le pion à Bordeaux en se confirmant comme le grand port de la Grande Aquitaine. D'autre part, sans la Via Atlantica prônée par ALTRO, la probable capitale de la grande région serait laissée de côté par la formation de la grande liaison transversale Espagne/Italie (voir la carte).
Selon le délégué général d'ALTRO, le GPSO "aujourd'hui fragilisé" pourrait être mieux défendu et compris dans le cadre d'un projet d'aménagement du territoire et de la création de "lignes nouvelles" (pas nécessairement à grande vitesse)- est-ouest. Cependant alors que la Communauté Urbaine de Bordeaux à majorité socialiste adhérait à la démarche d'ALTRO, Bordeaux-Métropole, maintenant présidée par Alain Juppé, y est plutôt fermée. Côté Aquitaine et Alain Rousset c'est également la réserve...
ALTRO constate "des pans entiers de territoire sont occultés par les 9 corridors européens". Et de souligner:" La Via Atlantica c'est la mise en cohérence de différents projets européens qui permet de créer un axe ferroviaire continu est-ouest de 3500km. Elle permet d'achever un des deux corridors est-ouest, deux sur les 9 recensés par l'UE." Il devient aussi possible de réaliser des trajets moins de 7H Bordeaux-Lyon-Turin-Milan-Venise; Bordeaux-San Sebastian-Bilbao-Santander; Bordeaux-Vitoria-Burgos-Valladolid-Madrid-Porto-Lisbonne. La formule connecterait aussi le fret des ports atlantiques au réseau européen.
D'après l'Association (qui enregistre l'adhésion de la Dordogne) l'adoption d'une telle politique entraînerait "un triangle de croissance Bretagne-Aquitaine, Rhône Alpes" et "Bordeaux Métropole ne serait plus marginalisée". "Au contraire, elle optimise son rayonnement grâce à son positionnement privilégié sur un axe péninsule ibérique/Italie/Europe centrale. L'Aquitaine doit donc s'intéresser à la Via Atlantica".
ALTRO annonce la tenue le 1er juillet à Bruxelles, du colloque fondateur de la Via Atlantica qui doit fédérer sept pays européens d'Est en Ouest.


Le projet Via Atlantica

FERROVIAIRE-Selon ALTRO  Bordeaux et  l'Aquitaine gagneraient à soutenir la Via Atlantica
Lundi 22 Juin 2015

Lu 347 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com