Gel en Gironde:le point avec la chambre d'agriculture



Gel en Gironde:le point avec la chambre d'agriculture
Une réunion de crise s’est tenue ce vendredi à Bordeaux, à la Chambre d’Agriculture de la Gironde suite aux épisodes de gel dévastateurs de la semaine dernière. Face à l’ampleur du sinistre, toute la profession se mobilise


Les services de l’Etat, les collectivités, le CIVB, la Fédération des Grands Vins, les Syndicats viticoles, les Syndicats agricoles (FDSEA, Confédération paysanne, Coordination rurale et les Jeunes Agriculteurs), la MSA, Groupama, les banques et autres partenaires ont tous répondu à l’invitation de la Chambre d’Agriculture de se réunir rapidement pour faire le bilan et appréhender les mesures envisageables pour venir en aide aux viticulteurs et agriculteurs.
Un lourd bilan
Le recensement en cours, mené par la Chambre d’Agriculture et ses conseillers de terrain, confirme les premières estimations : la moitié du vignoble bordelais est touché. D’autres cultures comme les vergers, le maraîchage ont également subi un lourd tribut : 200 ha de vergers, 10 000 ha de céréales à paille, 10 000 ha de maïs ont été gelés ou impactés. Les enquêtes parallèles menées par les différents acteurs, les syndicats viticoles notamment, viennent confirmer ce bilan.
Des mesures à activer
Différents dispositifs sont mobilisables:
  •    Les assurances : multirisques et gel. Même si la plupart des agriculteurs n’est pas assurée pour les sinistres climatiques, l’assurance reste le principal moyen de se prémunir de lourdes conséquences pour les exploitations,
  • La procédure des calamités agricoles pour les cultures non assurables et les pertes de fonds,
  •  Les mesures fiscales : fiscalité des indemnités d’assurance, dégrèvement de la taxe sur le foncier non bâti, mobilisation de la Déduction Pour Aléas (DPA),
  • Les cotisations sociales : report de cotisations, prises en charge de cotisations,
  • La main d’œuvre : mise en place du chômage partiel,
  • Les Fonds d’Aménagement des Charges (FAC) : prise en charge d’intérêts des prêts,
  •  Autres mesures financières : prêts de trésorerie, report d’annuités, aménagement de l’endettement,
  •  Autorisations d’achat de vendanges,
  • Conventions de Mise à Dispositions (CMD) de parcelles de vigne entre viticulteurs,
  •   Mobilisation du Volume Complémentaire Individuel (VCI) pour compenser une partie de la perte de récolte,
  • Restructuration du vignoble : possibilité de reporter d’une année les plantations initialement prévues,
  •  Aides du Conseil Régional et du Conseil Départemental.
 
 

Dans les jours à venir, une cellule de suivi sur les différentes mesures sera mise en place, elle associera les principaux partenaires.
(D'après le communiqué)
 
 
Vendredi 5 Mai 2017

Lu 302 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES












Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com