Gironde-Sud-Ouest première région française de production de plants de vigne



Les pépiniéristes viticulteurs de Gironde et du SO (Ph Paysud)
Les pépiniéristes viticulteurs de Gironde et du SO (Ph Paysud)
Comme le souligne leur devise, les Pépiniéristes Viticulteurs de Gironde et du Sud-Ouest "sont aux racines du vin". C'est par eux que tout commence. Celui qui déguste son verre n'en a pas toujours conscience. La profession, jusqu'ici relativement discrète, entend mieux faire entendre sa voix sous l'impulsion de son président actuel, le girondin David Amblevert qui vient également d'être élu président de la fédération professionnelle nationale. C'est donc à une assemblée chargée de nombreux thèmes que l'on a assisté à la Maison des Bordeaux de Beychac -et-Caillau, aussi bien côté bilan d'une année compliquée par les calamités atmosphériques, que perspectives et évolutions des règlementations.
La production de plants de vigne se porte plutôt bien en Gironde, dans le Sud-Ouest, et en Charente. Les pépiniéristes de cette zone se sont même installés dans une position de tête . "Nous pouvons être fiers d'être les premiers producteurs de France" soulignait David Amblevert.
Le niveau d'activité s'est maintenu dans la région, alors que l'on assisté à une légère régression au plan national. Pour ce qui est de la prochaine saison de plantation, ainsi que pour les prochaines années, les besoins de plants ne devraient pas faiblir grâce au lancement d'un plan collectif de restructuration qui porte, comme l'indiquait David Amblevert, sur 2245 ha en 2014 et 2137 ha en 2015, lesquels viennent après les 915 ha de 2013. S'ajoutent à cela les programmes individuels. Le président du syndicat s'est toutefois interrogé sur les possibilités des viticulteurs à maintenir ces projets. Le marché n'est pas en effet des plus encourageants, et les calamités ont durement frappé en Gironde. Les pépiniéristes ont également été touchés, notamment sur les vignes mères à greffons; "Néanmoins, soulignait le président, notre verger aquitain excédentaire doit permettre de satisfaire nos greffages 2014".

La concertation nécessaire

Les pépiniéristes viticulteurs ont affirmé leur volonté de rester à l'écoute et de dialoguer avec les producteurs. Administration et scientifiques ne semblent pas, parfois, manifester le même désir Ce fut le cas sur le dossier de la lutte contre la flavescence dorée, un fléau qui décime les plantations en production. Les pépiniéristes ont effet failli être mis devant le fait accompli à propos d'un projet d'arrêté qui renforce les mesures de protection. Il fut découvert "in-extrémis", ce qui devait entraîner la mobilisation rapide des professionnels pour obtenir les aménagements jugés nécessaires. Pierre d'achoppement: la pratique du traitement à l'eau chaude. Mais la mouture finale du texte qui doit être appliqué dés le début de 2014 est jugée acceptable. Néanmoins la Fédération Nationale de la Pépinière Viticole demande "qu'au préalable de toutes nouvelles mesures nous puissions travailler en concertation afin de bâtir ensemble ces évolutions".
Appel qui ne semble pas encore avoir été entendu à Bruxelles. L'Europe qui déplore que 12 réglementations régissent le secteur végétal, entend les harmoniser dans le cadre d'une "better régulation". Mais les professionnels en redoutent le laxisme. "Bien que des allègements, aménagements, et harmonisations règlementaires soient nécessaires, il est impératif de maintenir un encadrement envers les multiplicateurs de bois et plants quel que soit leur volume de production et la taille de l'entreprise".
Vigne abandonnées arrachées-Les professionnels de la viticulture doivent néanmoins parfois reconnaître la pertinence de l'administration. C'est le cas à propos de sa mobilisation en faveur des sinistrés, ou des aides européennes dans le cadre de l'OCM. Le DRAAF, Hervé Durand y a ajouté la chasse aux vignes abandonnées, lesquelles sont des nids de maladies ou de parasites. Il a précisé qu'en 2013 1200 parcelles ont fait l'objet de contrôles. Pour les deux tiers une solution a été trouvée. Mais il subsiste 340 dossiers en contentieux. Il a toutefois été procédé "à six arrachages administratifs sous protection des forces de l'ordre". Un sujet brûlant car l'on se heurte au droit de propriété....
G.G.

Samedi 21 Décembre 2013

Lu 204 fois


Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES












Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com