Industrie pharmaceutique:la piste du médicament sans ordonnance


Un sujet abordé au 6e Forum national du GIPSO à Talence (33) (vidéo)


Industrie pharmaceutique:la piste du médicament sans ordonnance
Les laboratoires de l'industrie pharmaceutique sont à la recherche d'un second souffle, et la libéralisation de l'usage du médicament leur paraît une piste susceptible d'apporter un renouveau. Cette piste c'est "la médication familiale", ou si vous préférez, l'auto-médication. Une évolution dans cette direction aurait, selon eux, le mérite d'un impact dynamisant sur une activité qui -de leur propre aveu-est en panne d'innovation thérapeutique et de molécules, sans être nécessairement mal vue du médecin généraliste. Celui-ci, remarque Luc Grislain, directeur du Laboratoire de Technologie Industrielle (UFR des Sciences Pharmaceutiques de l'Université de Bordeaux) "serait libéré des tâches de bobologie, et pourrait mieux se consacrer aux maladies plus lourdes ". Ce serait aussi, à ses yeux, un élément de réponse au problème de la médecine en milieu rural.
C'est ce genre de questions à la charnière entre les besoins de l'industrie pharmaceutique et des préoccupations du grand public qui ont été examinées au cours du 6e Forum national du GIPSO (Groupement des Industries Pharmaceutiques et de Santé du Sud-Ouest) qui se déroulait à Talence.Thème: "Médication Familiale:levier de croissance et enjeu de santé publique". Introduit par la présidente du GIPSO Alexandrine Roubière (vidéo), le forum a vu la participation d'intervenants particulièrement qualifiés tels que Luc Grislain (vidéo), Philipe Tcheng (LEEM), Daphné Lecomte Somaggio (Association Française pour l'Industrie Pharmaceutique de l'Automédication responsable), Béatrice Loulière (ARS Aquitaine), Thierry Barthelme (UTIP), etc. Un intéressant échange s'est également déroulé au cours d'une table ronde qui réunissait autour de l'animateur Claude Cudennec, Jean-Claude Bacos, directeur général de BMS-UPSA, Gérard Deguin (Conseil Régional de l'Ordre des Pharmaciens d'Aquitaine), Laurent Renaudie (Sanofi), Léopold Berhier (Substipharm).

Le médecin généraliste peut-il être dépossédé d'une activité? Risques pour le "patient"? Pas vers la modernité, ou régression? Réponses dans notre vidéo.

Le point de vue des laboratoires (vidéo)

Mercredi 10 Décembre 2014

Lu 460 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Vendredi 17 Novembre 2017 - 21:04 Lever de rideau à Bordeaux S.O Good 2017

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com