L' Aquitaine aime l'électricité photovoltaïque mais fonctionne au nucléaire

Forte hausse de la consommation et de la production d'électricité d'origine nucléaire en 2010 dans cette région.



Ph RTE et Paysud
Ph RTE et Paysud
Les Aquitains consomment beaucoup d'électricité, plus que la moyenne française, et ce n'est que grâce à l'électricité d'origine nucléaire, que cette demande a pu être satisfaite en 2010. C'est l'une des principales indications du point presse que tenait dernièrement à Bordeaux Denis Hoffmann, directeur de RTE sud-ouest. La hausse de la consommation a été de 4,3% en 2010 par rapport à 2009, et de 15,8% depuis 2003, ce qui est nettement supérieur à la tendance française. C'est le froid précoce de l'an passé, qui explique ce boom, mais surtout la progression des besoins domestiques. La consommation française d'électricité a augmenté de 5,5% en 2010, alors que celle de la "clientèle raccordée en base tension" en région Aquitaine accomplissait un bond de 7%. Pas de pénurie cependant: les besoins ont pu être assurés grâce aux centrales nucléaires très en forme. La production d'électricité de l'Aquitaine a en effet augmenté de 21% en 2010 et, souligne RTE, " cette augmentation est attribuable en quasi-totalité à la production nucléaire (+23%) du fait notamment d'une meilleure disponibilité des centrales". En Aquitaine 89% de l'énergie produite est d'origine nucléaire, 3% d'origine thermique, 6% d'origine hydraulique, et, seulement 2% provient d'énergies renouvelables. L'électricité d'origine solaire ou éolienne pose, de plus, des problèmes de gestion à RTE en raison de sa dépendance à l'égard des conditions atmosphériques. Un système (IPES)de modélisation en fonction des prévisions météo a toutefois été développé avec Météo-France de façon à concilier production et distribution. Il est à noter que la production d'électricité d'origine solaire a quadruplé au plan national. Dans le sud-ouest (secteur RTE) la progression est de 60% en un an pour une production de 730MW en éolien et de 230 MW en photovoltaïque.

Gros investissements dans le sud-ouest

RTE a amorcé un virage environnemental en privilégiant les lignes enterrées dans les investissements. De plus, l'entreprise a signé en octobre 2010 une convention avec le Parc National des Pyrénées dans laquelle elle s'engage sur un programme d'actions qui vise à réduire l'impact de ses activités sur l'environnement dans la zone.
Par ailleurs RTE souligne son intention d'accroître ses investissements dans le sud-ouest pour adapter et moderniser le réseau, et accompagner la croissance de la consommation. Ces dépenses devraient atteindre 220 millions d'euros en 2011. Les dépenses de sécurisation des lignes destinées à renforcer leur résistance aux aléas climatiques sont quant à elles maintenues à hauteur de 36 M€.. Les principaux projets d'investissement de RTE en Aquitaine sont les suivants:
-renforcement de l'alimentation électrique du sud des Landes;
-sécurisation de la zone Bayonne-Anglet-Biarritz;
-gestion des flux d'électricité dans la zone de Marsillon (région paloise);
-restructuration et sécurisation du réseau au sud-ouest de Bordeaux;
-renforcement de l'alimentation de l'agglomération de Bordeaux;
-renforcement de la sûreté de fonctionnement du réseau sud-ouest.


Mercredi 13 Avril 2011

Lu 947 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Mercredi 28 Juin 2017 - 20:20 La Corée du Sud croit au voyage en tube

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com