L'Aquitaine soutient une technologie "révolutionnaire" de traitement des déchets



Alain Rousset, président du Conseil régional d'Aquitaine, a participé jeudi à Arthez-de-Béarn (64), au lancement de la première unité industrielle de traitement des déchets d'Innoveox, qui,selon l'entreprise, s'appuie sur une technologie révolutionnaire. La région Aquitaine explique: " En exclusivité mondiale, et véritable rupture technologique dans le domaine du développement durable, la société Innoveox, dirigée par Jean-Christophe Lépine, propose la révolution technologique dans le traitement des déchets : l' « Oxydation Hydrothermale Supercritique ». Cette technologie mise au point avec le CNRS permet notamment un traitement novateur et écologie des déchets liquides, y compris toxiques et dangereux. Cette technologie consiste en la combustion « froide » de la matière organique, qu'elle convertit exclusivement en eau avec un bilan carbone neutre, et qui offre la possibilité de récupérer les métaux et les minéraux."
"Cette solution, poursuit le communiqué, possède de nombreux atouts par rapport aux techniques traditionnelles : un coût compétitif, pas de transfert de pollution, pas de sous-produits toxiques, de la production d'énergie, et un système compact qui peut être mis en place directement sur les zones productrices de déchets, évitant le transport de produits dangereux. Success-story dans le domaine de l'écologie et des technologies innovantes, Innoveox est un des nouveaux champions de la croissance verte que souhaite promouvoir le Conseil régional d'Aquitaine, qui a lancé un Club Croissance Verte le 4 avril dernier et a réuni les acteurs des énergies nouvelles le 15 avril. Innoveox a bénéficié de l'aide régionale à hauteur de 400.000 € au titre de la « jeune entreprise innovante ».
Tous les déchets- Innoveox souligne de son côté que l’Oxydation HydroThermale en milieu supercritique permet de traiter toute forme de déchets organiques, en particulier les déchets industriels dangereux, comme les huiles, solvants, pesticides, les déchets complexes, corrosifs et résistants. "Cette technologie consiste à mettre sous-pression (plus de 250 bars) et sous température (plus 400°C) les effluents à traiter, et à injecter de l’oxygène, immédiatement soluble et provoquant une oxydation et une destruction quasi complète de la matière organique. L’eau issue du procédé peut être rejetée directement dans l’environnement ou revalorisée, alors que les métaux et minéraux peuvent être précipités et revalorisés."
Lundi 6 Juin 2011

Lu 943 fois


Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES












Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com