L'industrie de la conserve de produits de la mer victime de la baisse de l'euro


Un appel à la répercussion de la hausse des prix des produits importés


L’affaiblissement du taux de change de l’euro face au dollar n’a pas que des conséquences positives pour les entreprises françaises. L’activité de certains professionnels de l’agro-alimentaire est, en effet, fortement pénalisée par la hausse du prix de leurs approvisionnements internationaux payés en dollar. La baisse de l’euro face au dollar touche particulièrement les transformateurs de produits de la mer. Poissons blancs, crevettes, thon, saumon sauvage, œufs de poisson, etc. : le coût en euro de leurs matières premières, composantes majoritaires du prix de revient de leurs produits finis, a en effet bondi de +17 % en 6 mois, entre juillet 2014 et janvier 2015, à prix d’achat constant. De plus, cette récente baisse de l’euro renforce l’effet de hausse structurelle des cours de nombreuses matières premières, dont les produits de la mer, soumis à la pression croissante de la demande mondiale en protéines et des quotas de pêche pour certains.
Face à la conjugaison de ces deux facteurs entraînant de fortes hausses du coût d’achat de leurs matières premières, qui représentent la majorité du prix de revient des produits de ses adhérents, l’ADEPALE lance un cri d’alarme. En effet, le maintien de l’emploi, de l’investissement et de l’innovation ne sera possible que si les fabricants de produits alimentaires sont en mesure de répercuter ces hausses de coût d’approvisionnement sur les prix de vente des produits finis. Afin d’assurer la pérennité de ses entreprises adhérentes, l'Adepale en appelle donc à la responsabilité économique et sociale des acheteurs de la grande distribution pour maintenir durablement une activité de transformation alimentaire en France.
(Communiqué)
  • A propos de l’ADEPALE :
L’Association Des Entreprises de Produits ALimentaires Élaborés (ADEPALE) est l’organisation de référence concernant les trois principales techniques de conservation des aliments : conserves, frais et surgelés. L’ADEPALE regroupe un total de 250 entreprises employant près de 50 000 personnes et générant un chiffre d’affaires de 12 milliards d’euros.




Vendredi 13 Février 2015

Lu 206 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com