L'inquiétante progression de la grippe aviaire dans le sud-ouest


Soixante -et- un cas dans le sud-ouest. Pas de risque pour le consommateur selon le ministère de l'Agriculture et l' Agence de Sécurité Sanitaire (ANSES)


Sale temps pour les volailles (ph Paysud)
Sale temps pour les volailles (ph Paysud)
L 'influenza aviaire (la "grippe") continue de progresser dans le sud-ouest de la France. Le ministère de l'Agriculture a recensé à ce jour 61 foyers d’influenza "hautement pathogène pour les volailles" dans 6 départements. Rassurant, il indique aussi que l’ANSES ( Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a rendu son avis le 14 décembre sur la dangerosité potentielle pour l’homme de la souche identifiée, avec notamment les résultats du séquençage total de la souche H5N1, détectée dans le premier foyer en Dordogne. Elle a confirmé l’absence pour cette souche H5N1 des principaux marqueurs de dangerosité pour l’homme.
On dénombre désormais 12 foyers de la maladie en Dordogne, 27 dans les Landes, 9 dans le Gers, 10 dans les Pyrénées-Atlantiques, un dans la Haute-Vienne (on peut trouver leur localisation sur le site du ministère de l'Agriculture).
Un nouveau cadre de lutte a été défini en collaboration avec le ministère de la santé et après concertation des professionnels de la filière "volailles". Ainsi un un arrêté ministériel du 17 décembre définit -sur une zone étendue du Sud-Ouest appelée "zone de restriction"- des mesures complémentaires à celles édictées par la réglementation européenne déjà en place : des mesures spécifiques de restriction des mouvements des animaux, de nettoyage, de désinfection et de vide sanitaire devant être mises en oeuvre dans les élevages. Ce nouveau cadre met en place un zonage de trois types : des zones de protection, de surveillance et une large zone de restriction.
La zone "de restriction" comprend 8 départements : Dordogne, Hautes-Pyrénées, Gers, Pyrénées-Atlantiques, Landes, Lot et Garonnne, Gironde, Haute-Vienne et certaines communes du Lot et de la Charente.
"Ces nouvelles dispositions visent à assainir les zones de production de volailles de manière efficace et sur une zone large ainsi qu'à apporter toutes les garanties nécessaires aux partenaires européens et pays tiers importateurs de volailles françaises" souligne la rue de Varenne.
Il reste que cette épizootie survenant au moment des fêtes de fin d'année est une très mauvaise affaire pour le filière avicole. Même s'il y a aucun risque de transmission à l'homme, le consommateur boude la volaille. Et surtout des marchés extérieurs se ferment.





Mardi 22 Décembre 2015

Lu 291 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com