Lait: Bruno Le Maire demande et obtient un Conseil européen extraordinaire

Le ministre confirme sa détermination et annonce des mesures d'aide. Un Conseil européen aura lieu le 5 octobre



Lait: Bruno Le Maire demande  et obtient un Conseil européen extraordinaire
En visite à Varsovie le ministre français de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche, Bruno Le Maire a obtenu de son collègue polonais Marek Sawicki qu'il signe un texte franco-allemand, également approuvé par 18 autres pays, et qui demande l'application de mesures de régulation sur le marché du lait. Les signataires demandent également à la Commission européenne de prendre des mesures urgentes. Une grosse minorité de pays européens favorables au libéralisme refuse d'approuver cette démarche, ce qui une fois de plus marque bien le fossé qui sépare les uns et les autres. Si cette demande est suivie d'effet, EMB, Coordination Rurale, Confédération Paysanne, auront trouvé une belle porte de sortie de crise tout en faisant la démonstration de l'efficacité de l'action face à un syndicalisme agricole majoritaire demeuré passif sur ce dossier...
Bruno Le Maire a précisé ce mardi qu'il demandé la convocation d'un conseil extraordinaire des ministres de l'agriculture et s'en est entretenu avec la commissaire européenne et son homologue suédois Eskil Erlandsson qui en qualité de président du conseil fixera la tenue de cette réunion.
"Nous devons donner un signal politique majeur de la volonté des États de sortir de la crise laitière actuelle.a-t-il affirmé Je n'aurais pas d'arrêt tant que nous ne l'aurons pas obtenu".
"La vraie inquiétude des producteurs européens c'est de savoir si nous allons les laisser seuls face au marché après la fin des quotas où si nous allons inventer un nouveau système efficace.(...) Je veux mieux que les quotas, un système plus souple et plus fort pour amortir les crises qui repose à la fois sur un pilier national et un pilier européen" a-t-il poursuivi.


Cotisations:au cas par cas

A l'issue d'une réunion avec la MSA et les banques, il ressort que 250 M€ avec un différé de remboursement d'un an vont être prêtés aux jeunes agriculteurs et aux éleveurs ayant récemment investis pour reconstituer leur trésorerie. Les appels à cotisation sociales (MSA) et d'assurance seront également reportés au cas par cas. Par ailleurs, Bruno Le Maire a obtenu le soutien de la Pologne aux propositions sur une nouvelle régulation européenne du marché du lait. Il a demandé à la présidence suédoise de l'Union européenne la convocation d'un conseil extraordinaire des ministres de l'agriculture au plus tôt
L'appel à cotisation pour les années 2006 à 2008 devait tomber en octobre alors que les cours sont défavorables et que les trésoreries sont au plus bas. "La MSA reportera au cas par cas le paiement de ces cotisations à juin 2010, a annoncé Bruno Le Maire. Pour l'ensemble des éleveurs le plus en difficultés, une prise en charge est envisagée jusqu'à 5 M€".
Les principaux établissements banquiers (Banques populaires Caisse d'épargne, BNP Paribas, Crédit agricole, Crédit mutuel) ont mis sur la table 250 M€ pour reconstituer les fonds de roulement des exploitations. "La mesure est ciblée sur les jeunes agriculteurs et les éleveurs laitiers qui ont réalisé depuis cinq ans des investissements (mises aux normes, robot de traite...). Ils pourront contracter un emprunt sans limitation de montant et n'auront à le rembourser qu'à compter de janvier 2011 à un taux plafonné de 3 %".



Une motion proposée aux chambres d'agriculture

Les manifestants à la Laiterie des Chaumes
Les manifestants à la Laiterie des Chaumes

La Coordinatioin Rurale qui va probablement sortir renforcée de cette "colère blanche" alors que la FNSEA subit force critiques sur le terrain -ou l'action se poursuit par l'occupation des laiteries-va tenter de transformer l'essai et de mettre les grandes organisations agricoles au pied du mur au cours d'une session de l'APCA (Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture) qui doit avoir lieu ce mercredi.


En effet Michel de LAPEYRIERE, Président de la Chambre d'Agriculture de Lot-et-Garonne, et Michel LEGRAND, Président de la Chambre d'Agriculture du Calvados vont proposer la motion suivante à leurs collègues:

"L'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture (...):
-s'émeut de la situation dans laquelle se trouvent aujourd'hui les éleveurs laitiers, tant français qu'européens, malgré les efforts considérables qu'ils ont affichés, tant aux niveaux technique, sanitaire qu'environnemental,
-exprime sa solidarité et son soutien à toutes les actions visant à défendre le revenu
et les conditions de travail des éleveurs laitiers,
-exige que les responsables politiques européens et français prennent sans tarder
les décisions permettant une régulation de la production et un soutien des prix,
demande l'appui ferme et résolu du gouvernement français et du Président de la
République française pour obtenir satisfaction".

5 octobre :réunion des ministres/ 16 octobre:manifestations de la FNSEA

Le ministre suédois de l'agriculture (son pays préside actuellement l'UE) a annoncé la tenue d'une réunion extraordinaire des ministres de l'agriculture pour le 5 octobre prochain afin d'examiner le problème des marchés agricoles, en particulier celui du lait.
De son côté la FNSEA annonce une journée de manifestations régionales le 16 octobre.
Lundi 21 Septembre 2009

Lu 1266 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com