Le CIVB mondialise sa communication


A la conférence de rentrée du Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux. Question de promotion et de préoccupations.... (vidéo)


Bernard Farges et Alan Sichel (Ph Paysud)
Bernard Farges et Alan Sichel (Ph Paysud)
C'est un changement dans le style de communication sur le vin de Bordeaux. A l'occasion de sa conférence de presse de rentrée, le CIVB (Conseil Interprofessionnel des vins de Bordeaux) a levé le voile sur sa prochaine campagne de communication, dont le coup d'envoi sera donné le 27 octobre par un affichage dans le métro de New-York. La campagne conçue par l'agence Isobel, marque une vraie rupture avec les promotions précédemment mises en oeuvre. Elle est en effet globalisée, c'est-à-dire la même pour les 7 marchés prioritaires des vins de Bordeaux que sont la France, la Belgique, l’Allemagne, le Royaume Uni, les Etats-Unis, la Chine et le Japon.. Elle comporte une série de visuels dont la vedette est la silhouette de la bouteille qui devient, selon les documents, télescope, tronc d’arbre sur racines évoquant le terroir, apparaît tenue par des baguettes , ou devient corps de papillon…Cette fois pas de message soulignant le côté « classe » de la consommation de vins de Bordeaux, pas plus que de mise en avant de la tradition vigneronne, avec images de chais ou autres paysages, ou visages, viticoles. Ere de l’infographie informatique oblige, on entre dans la période graphique, voire abstraite, avec une grande part laissée au stylisé, et à la suggestion. Le président du CIVB, Bernard Farges, en a souligné le côté moderne et contemporain à Bordeaux, au cours d'une conférence de presse de rentrée.
Il a par ailleurs déploré que la profession ne soit toujours pas entendue à propos de la clarification de la loi Evin à l'occasion de la nouvelle loi sur la santé. Bernard Farges s'est notamment inquiété au regard de la jurisprudence qui considère "que toute évocation du vin même dans un journal ou une oeuvre culturelle est condamnable".
Concernant la situation économique du secteur, le président du CIVB a rappelé les mauvais les chiffres de la commercialisation des bordeaux :moins 8% en volume et moins 18 % en valeur. « Des chiffres qui ne surprennent pas », selon lui, puisque la récolte 2013 état en baisse de 30%. Il a, en revanche, souligné que la récolte 2014, bien que « nerveusement éprouvante » « va donner un beau millésime en blanc sec, liquoreux, rosé, rouge ». « Nous n’avons rien vu de mieux depuis 2010 » assurait-il.

Mercredi 15 Octobre 2014

Lu 257 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Mercredi 28 Juin 2017 - 20:20 La Corée du Sud croit au voyage en tube

Lundi 26 Juin 2017 - 19:37 Le chômage encore en hausse

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES












Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com