Le commerce aquitain vent debout contre le projet de Saint-Geours -de-Maremne


Le projet Arena inquiète les commerçants dacquois, mais aussi ceux de toute la région. Pour le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie d'Aquitaine, Laurent Courbu, "c'est la mort annoncée du commerce local"


La CCIR d'Aquitaine nous adresse le communiqué suivant avant la réunion de la CDAC (Commission Départementale d'Aménagement Commercial) Sud Aquitaine qui doit se pencher sur la création de ce gigantesque village de marques:

"Mort annoncée du commerce local

"Entre la cohérence et les initiatives regrettables dont est témoin le monde économique de notre région, Laurent COURBU, Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Région Aquitaine s'inquiète du risque d'une mort programmée pour le commerce local si la CDAC donne un avis favorable à la création d'un village de marques sur 61 000 m² à Saint-Geours-de-Maremne. Sa position est soutenue par l'ensemble des Présidents de CCI d'Aquitaine réunis en Assemblée Générale le 30 juin 2011.«Le monde politique portera une lourde responsabilité si le commerce local se meurt» affiche Laurent COURBU, tout nouveau Président de la CCIR Aquitaine, qui reprend «à un moment où nous avons besoin d'un développement territorial équilibré, l'impact d'un tel projet sera réellement préjudiciable pour le commerce du Sud de l'Aquitaine».

"Choisir entre la cohérence et les initiatives regrettables
L'ensemble du monde économique souhaite, en effet, interpeller le Préfet sur le risque majeur de donner un avis favorable à ce projet de magasin d'usine qui s'étendrait sur une surface de 61 000 m². Situé sur la commune de Saint-Geours-de-Maremne, son impact devrait affecter directement les 7 860 entreprises commerciales de la zone la plus proche à savoir Bayonne et Dax et plus largement ceux du Sud de l'Aquitaine, soit 16 700 commerces de détail au total.
"Selon une étude réalisée par la CCI des Landes, la densité commerciale des Landes est d'ores et déjà largement supérieure à la moyenne : 1 690 m2 pour 1000 habitants alors que la moyenne nationale est de 1 100 m2 /1000 habitants, soit une surdensité commerciale de 49,58 %.

"Le monde économique absent des décisions
«Je suis étonné que pour ce projet dont l'impact dépassera très largement les frontières landaises, le monde économique n'ait pas été consulté et que la zone de chalandise ne soit pas étendue à l'ensemble des 5 départements concernés : Landes, Pyrénées-Atlantiques, Gironde, Gers, Hautes-Pyrénées» rappelle Laurent COURBU.
Les élus siégeant en CDAC portent une lourde responsabilité face à la menace de disparition pure et simple de plusieurs centaines de commerces pérennes"
Mardi 5 Juillet 2011

Lu 993 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Mercredi 28 Juin 2017 - 20:20 La Corée du Sud croit au voyage en tube

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com