Le groupement Vinci-Fayat sélectionné pour bâtir le nouveau stade de Bordeaux

Voir aussi la vidéo de l'annonce en page d'accueil


Le futur parc des sports bordelais sera implanté dans le quartier du Lac et il devra être en mesure d'accueillir les matches de l'Euro 2016


Le projet sélectionné (Ph DR)
Le projet sélectionné (Ph DR)
Le Palais de Rohan, à Bordeaux, s'est mis ce lundi 18 juillet dans l'ambiance du sport et des stades. Verte pelouse déployée dès la porte d'entrée, poteaux de buts de foot, exposition... L'annonce faite au public et à la presse, on l'a compris, est entourée d'une communication intense. La nouvelle attendue est donc venue de la bouche d'Alain Juppé, dans le cadre d'un conseil municipal assez extraordinaire, en présence du préfet de région Patrick Stefanini, d'Alain Rousset, président du conseil régional d'Aquitaine, et des représentants des divers partenaires. C'est le groupement Vinci Concessions-Vinci Construction-Fayat associés aux architectes Herzog et De Meuron qui ont été sélectionnés pour construire le nouveau stade de Bordeaux. Le maire a précisé toutefois que ce choix n'est pas définitif et qu'il devra être confirmé au mois d'octobre. Le projet de ce groupement, a -t-il expliqué , est le plus proche du cahier des charges et du plafond des dépenses (165 millions d'euros).
Pour 2015- La future enceinte sportive sera construite dans le quartier de Bordeaux Lac pour 2015 et accueillera ainsi des rencontres de l'Euro 2016 de football. Conçu par les architectes Jacques Herzog et Pierre De Meuron, le projet est d’une grande élégance. Il se présente comme un prisme à l'intérieur duquel deux pyramides tête-bêche donnent à voir les "emmarchements" et la face arrière des gradins. L'ensemble est soutenu par une mince forêt de poteaux entourant sa périphérie. De caractère aérien, auquel s'ajoute la netteté d'un plan intermédiaire constitué par le déambulatoire où buvettes et services dessinent une longue fronce remarquable. " Il répond parfaitement aux exigences du programme, tant en matière de sécurité, de respect de la réglementation, d'accessibilité et notamment des personnes à mobilité réduite, de fluidité, de confort des spectateurs, des joueurs et des médias, de modularité et de niveau d'équipement."


Paysage à l'italienne

Développement durable- La mairie de Bordeaux indique qu'il est également très performant sur les thèmes du développement durable et en matière d'entretien – maintenance. L'exploitation proposée est dynamique et réaliste. Les PME sont bien associées à la réalisation de ce projet. "Ce projet très limpide a deux grandes qualités, sa netteté et sa compacité. Le paysage à l'italienne dessiné par Michel Desvignes ajoute encore à l'intérêt du tout. Avec plus de 43 000 places, le nouveau stade offrira aux joueurs comme aux spectateurs, y compris les handicapés, un cadre exceptionnel et un confort remarquable pour vibrer à l'unisson. Les 3000 places "affaires" disposent de vastes salons avec vue sur le terrain et de deux terrasses donnant sur la pelouse. Les 1000 places de loges, réparties à l'Ouest et à l'Est du stade sont modulables et évolutives. Enceinte fonctionnelle et polyvalente, le nouveau stade offrira qualité et flexibilité pour l'organisation de manifestations de grande ampleur qui contribueront au rayonnement culturel de Bordeaux, de l'agglomération, et de la région. Les dimensions du terrain permettront l'organisation de matchs nationaux et internationaux de rugby."
Avenue de La Jallère- Le site d'implantation, avenue de la Jallère à Bordeaux, a été retenu pour sa proximité avec les installations sportives existantes, la disponibilité du parking du parc des expositions, la compatibilité du Plan Local d'Urbanisme, sa bonne desserte routière et l'extension programmée des lignes B et C du tramway. Un parking 2 roues de 1500 places sera intégré à l'enceinte et surveillé. Enfin le nouveau stade sera un stade communiquant, bénéficiant des technologies les plus avancées pour faciliter l'accueil des spectateurs et s'inscrire dans le projet plus global de la Ville de Bordeaux en matière de technologies numériques
Le financement -.Compte tenu de l'intérêt économique et social que constitue ce projet, l'Etat au titre de l'EURO 2016, la Région Aquitaine et la Communauté Urbaine de Bordeaux se sont associés à la Ville et au Club pour la réalisation de ce projet :
- L'Etat apporte 28M€ au lieu des 20M€ promis initialement
- La Région 15M€
- La CUB 15M€
- La Ville de Bordeaux 17M€
- Le Club des Girondins de Bordeaux et M6 participeront au financement par un apport initial de 20M€, un loyer annuel indexé de 3,850M€ sur 30 ans et un intéressement de la Ville au chiffre d'affaire..

Lundi 18 Juillet 2011

Lu 1159 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com