Le vignoble bordelais durement frappé par le gel



Un cep pas trop atteint,mais il faut attendre... (ph Paysud)
Un cep pas trop atteint,mais il faut attendre... (ph Paysud)
La viticulture bordelaise a lutté par tous les moyens -brûlots, arrosage, ventilation- contre le gel au cours de la nuit de mercredi à jeudi, une nuit particulièrement froide puisque le thermomètre est descendu à moins 4°, ou plus. Mais selon le CIVB, il y a des dégâts. Il fait le point dans un communiqué.
LE COMMUNIQUE DU CIVB
"Après un premier épisode de gel survenu les 20 et 21 avril, le gel a durement frappé, dans la nuit du 26 au 27 avril, l'ensemble des appellations du bordelais (65 appellations / 111 000 hectares). De nombreuses parcelles ont été sévèrement impactées.
Pour Allan Sichel, président du CIVB « C'est un épisode de gel sévère, toutes les zones sont touchées.  On a des taux allant de 20% selon certaines propriétés à 90 - 100 % dans les zones les plus exposées, mais il est trop tôt pour une évaluation exhaustive et précise. On s'attendait pour cette nuit à avoir des températures négatives de l'ordre de -1°C mais c'est descendu à -3 et -4°C dans certaines zones ».
Les dégâts seront évalués au fil des jours et après le prochain épisode de gel attendu dans la nuit du jeudi 27 au vendredi 28 avril.
A ce stade on peut déjà dire que le volume global de la récolte 2017 sera impacté.
 L'ensemble de la filière souhaite exprimer sa solidarité aux viticulteurs touchés par cet épisode d'une ampleur exceptionnelle".

Météo-France annonce de nouvelles températures nocturnes négatives.

Toute la région touchée-soutien de la Nouvelle-Aquitaine

La région Nouvelle-Aquitaine communique:
"La Région Nouvelle-Aquitaine vient d'être fortement touchée par un très fort épisode du gel, le plus dévastateur depuis 1991 selon certains. Du Bergeracois au Bordelais en passant par Cognac ou la Corrèze, cet événement dramatique pour les agriculteurs a impacté la plupart des vignes et vergers de la région. Certaines cultures céréalières et légumières n'ont pas non plus étaient épargnées.
« J'imagine sans peine le désarroi des producteurs qui voient en une nuit anéanti une partie ou la totalité de leur production. Je tiens à apporter tout mon soutien à nos agriculteurs dans cette épreuve » déclare Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, qui suit au jour le jour ce dossier.
Face à cette crise qui touche l'ensemble des vignobles régionaux mais également les arboriculteurs, la Région est mobilisée aux côtés des professionnels. Elle sera attentive à l'évolution de la situation et participera bien entendu à toutes les discussions qui seront menées en concertation avec l'Etat, mais également les Départements, sur les mesures à mettre en œuvre pour accompagner les agriculteurs dans cette épreuve".





Jeudi 27 Avril 2017

Lu 224 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com