Le vin entre meilleure et pire des choses



Dominique Chardon (Ph Paysud)
Dominique Chardon (Ph Paysud)
Le vin continue à continue à intéresser à l'échelon planétaire si on en juge par la fréquentation internationale de Vinexpo. Il n'en demeure pas moins que la boisson, aussi noble soit-elle, est confrontée à ses détracteurs et aux résultats d'études qui la mettent en cause. Heureusement pour le vin, ces études se contredisent entre elles. On se penchait sur tous ces aspects, ainsi que sur la difficulté de communiquer sur le vin, dans le cadre de Vinexpo à l'occasion d'un symposium, présidé par Dominique Chardon, encore tout récemment président de la Sopexa. Les acteurs de la filière vin ont donc particulièrement en Europe, à plaider la cause de la boisson issue de la vigne, comme le fait si bien Marie-Christine Tarby-Maire, présidente de Vin et Société en se référant à l'hommage rendu au vin par l'historien Fernand Braudel. Pas question évidemment, de mettre le monde à l'eau, mais de recommander une consommation de vin qualitative et modérée. Face au "lobby" médical anti-vin, les interprofessions viticoles se mobilisent pour trouver des réponses, et surtout des moyens financiers de communication. On se réfère à ce qui est fait au Québec par Educ'alcool, dont le représentant Hubert Sazy, participait au débat. Ce dernier prône notamment la responsabilité des entreprises, "celles-ci devant vendre le produit avec son mode d'emploi".

Des craintes

L'information et la consommation avec modération sont devenues incontournables. Ainsi, la filière vin est devenue la première distributrice d'éthylomètres. Une campagne en direction des jeunes baptisée "A toi de juger" sera lancée à la rentrée. Mais tout n'est pas dit au plan européen: la prochaine présidence suédoise doit faire de la lutte contre l'alcoolisme une priorité. Et la France vit toujours sous le régime de la loi Evin. Michel Bettane, président de l'Association de la Presse du Vin ,n'a pas été tendre pour celle-ci. De plus, avec la méconnaissance ou la frilosité des avocats des medias, ou des directions de ces derniers, elle entraîne, estime-t-il, un mouvement d'auto-censure dont est victime l'actualité du vin. Néanmoins le noble breuvage vient de remporter une victoire en France avec un amendement permettant de communiquer sur Internet.
Mercredi 24 Juin 2009

Lu 484 fois


Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Mardi 18 Juillet 2017 - 17:16 Trois jours de braderie d'été à Bordeaux

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com