Les écologistes ne veulent pas de la LGV Poitiers-Limoges


FNE juge la déclaration d'utilité publique comme un coup de force inacceptable


La LGV selon RFF sur le site dédié
La LGV selon RFF sur le site dédié
Un décret du 10 janvier 2015, signé par le Premier ministre, déclare d’utilité publique (DUP) et "urgents" les travaux nécessaires à la réalisation de la ligne à grande vitesse Poitiers-Limoges . Selon RFF le projet a pour objectif "de rendre le meilleur service aux 2,5 millions d'habitants de ce vaste ensemble qui constitue le Grand Centre Ouest de la France" . Cela notamment "en connectant le Grand Centre Ouest au réseau à grande vitesse français et européen en tirant parti de la LGV Sud Europe Atlantique (actuellement en construction), qu’elle rejoint au nord de Poitiers et en renforçant les liens et les projets communs entre les capitales régionales Poitiers et Limoges, qui seront reliées en 35 minutes".
Ce projet de LGV met vent debout France Nature Environnement qui juge cette décision comme "un coup de force inacceptable". Extrait du communiqué:
"PCN, LNE et FNE n'ont cessé de dénoncer les impacts désastreux qu'aurait cette LGV sur la biodiversité, les zones humides et les cours d'eau, sur l'économie agricole, sur le cadre de vie. Elle ruinerait les politiques de désenclavement des zones rurales traversées, et la modernisation de la ligne Paris-Toulouse par Limoges (POLT), vitale pour les territoires et défendue par de très nombreux élus.
Pour PCN, LNE et FNE, l'impact le plus grave, irréversible, de cette DUP vise la citoyenneté. Elle discrédite les procédures démocratiques de participation du public et de prise de décision. Pourtant, après des années de comédie de «concertation» sur ce projet, l'occasion était belle de respecter à la fois la condamnation exprimée par la société civile, l'orientation gouvernementale, et l'avis de la Cour des Comptes.
Sur ce projet, la Cour des Comptes a magistralement analysé un processus pervers de décision : débats biaisés, succession de micro-décisions occultes, pressions des baronnies locales, données socio-économique truquées. La DUP porte à son comble ce déni de démocratie en contournant les conclusions de la Commission d'Enquête. C'est une véritable provocation à l'égard des citoyens et des associations qui ont fait l'effort de jouer le jeu de la participation...."


Mardi 13 Janvier 2015

Lu 177 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com