Une majorité de Grenoblois rejette le 30Km/heure en ville selon une enquête



Ph" 40 millions d'automobilistes"
Ph" 40 millions d'automobilistes"
Limiter la vitesse à 30km/h en ville; ne pas élargir l'autoroute... Tel est le projet de la municipalité EELV de Grenoble. Un projet qui est loin de faire l'unanimité des usagers d'après les résultats d'un " grand référendum" que vient d'organiser l'association "40 millions d'automobilistes" en accord avec l'Automobile Club Dauphinois. Premier acte: les 8 et 9 décembre l'Association se rend à Grenoble "pour rencontrer les principaux acteurs de la mobilité en Isère et débattre des enjeux locaux liés au projet de généralisation de la limitation de vitesse à 30 km/h dans 43 communes de Grenoble Alpes-Métropole et de l’opposition du maire (EELV) Eric PIOLLE à l’élargissement de l’A480". Deuxième acte: tous les usagers isérois de la route sont appelés à donner leur avis via le "grand référendum" mis en ligne par l’Association. Les questions portaient sur des projets d’aménagements routiers et de mesures développés par la municipalité grenobloise et la Métropole (généralisation du 30 km/hen ville, élargissement de l’A480, suppression des espaces de stationnement sur voirie, mise en place de la vignette écologique…).
Troisième acte: "40 millions d'automobilistes" publie ce jour le résultat commenté de cette consultation qui enregistré quelque 21 000 participations. "70% des usagers s’opposent à la généralisation de la limitation de vitesse à 30 km/h, qui doit rester pour eux une « exception » pour mieux identifier les zones réellement dangereuses (écoles, zones piétonnes…) indique 40 millions d'automobilistes. De la même façon, 65% des participants pensent que cette généralisation ne permettra pas de réduire l’accidentalité routière, tandis qu’ils sont 68% à estimer que cette mesure portera un coup de frein à leur mobilité au quotidien".
Pierre CHASSERAY, délégué général de « 40 millions d’automobilistes » explique ainsi la démarche de l’association : « Craignant que la mobilité des Grenoblois ne soit mise en péril, l’Automobile Club Dauphinois nous a alertés des projets de la municipalité. Ceux-ci nous ont d’emblée paru peu appropriés aux conditions de circulation dans la métropole grenobloise, mais nous avions besoin de connaître l’opinion des usagers. Si une majorité s’était prononcée en faveur de la généralisation du 30 km/h, nous ne serions pas intervenus. Mais nous avons fait ce que M. PIOLLE aurait dû faire avant nous : recueillir l’opinion de ses administrés. Et manifestement, ceux-ci ne le soutiennent pas sur sa politique de mobilité »
"Les résultats sont explicites et nous appelons aujourd’hui la municipalité à tenir compte de l’opinion des Grenoblois et à réétudier les modalités de mise en œuvre de leurs projets, en consultant les acteurs concernés » ajoute Alain FREYSSINET, vice-président de l’Automobile Club Dauphinois. La voix citoyenne sera-t-elle entendue?
Lundi 28 Décembre 2015

Lu 259 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES












Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com