Des trains TET prolongés en Occitanie  17/10/2018

"Notre mobilisation a payé », c'est par ces mots que Carole Delga a annoncé, aux élus régionaux réunis en commission permanente, avoir obtenu de l'Etat la prolongation des trains de l'Aubrac et du Cévenol ainsi que le Toulouse-Cerbère-Portbou.
Un protocole d'accord entre l'Etat et la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée sur les Trains d'Equilibre du Territoire (TET) Aubrac et Cerbère fixait les conditions d'exploitation de ces deux lignes. Sous la pression de la présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, l'Etat, qui avait supprimé le TET de nuit Paris-Cerbère en décembre 2015 a accepté de rétablir cette circulation à l'été 2017 pour une durée expérimentale de 2 ans. Par ailleurs, l'Etat et la Région s'étaient engagés à gérer en commun la ligne de l'Aubrac (Clermont-Ferrand - Béziers) à titre expérimental à compter du 1er janvier 2017 pour une durée de 2 ans, en finançant à parité le déficit de cette ligne durant cette période.
La Région Occitanie se voit aujourd'hui confirmer par l'Etat la prolongation de l'accord sur le train de nuit Paris - Cerbère jusqu'à fin 2020 (au lieu de juin 2019), c'est-à-dire à l'échéance de la convention TET Etat/SNCF, ainsi que la prolongation d'un an (jusqu'à fin 2019) de l'expérimentation sur la ligne Aubrac. Pour le Cévenol, l'Etat reversa par ailleurs une quote-part à la Région qui représente 80% du financement réel et prendra en charge le renouvellement des rames en juillet 2019.











Recevez notre infolettre



Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Informations légales


Informations légales
Consulter les informations légales et les règles de www.paysud.com

28/05/2018