Aérocampus Aquitaine à Lastresne (Gironde):l'envolée


Les formations en aéronautique décollent. La construction d'un hôtel en vue


Jérôme Vershave, directeur général, sur le site (ph Paysud)
Jérôme Vershave, directeur général, sur le site (ph Paysud)
Les dirigeants de la région Aquitaine, tablaient, certes, sur le succès, lorsque, en concertation avec la municipalité de Latresne (Gironde), il fut décidé de reprendre au ministère de la Défense ce site qui devait être fermé et compromettre l'emploi local. Aérocampus Aquitaine emploiera 140 personnes à la fin de l'année, contre 70 au départ. Aujourd'hui le succès dépasse les espérances, aussi bien au regard des chiffres des effectifs que de l'intérêt manifesté par les compagnies d'aviation et tous les acteurs de la filière aéronautique. Sur le plan national, mais aussi européen, voire au-delà. Le meilleur témoignage en est sans doute l'ouverture d'une coopération franco-allemande à la prochaine rentrée:12 élèves français iront en formation à Francfort en attendant la réciproque germanique.
L'établissement, en matière de formation initiale propose trois bacs pros dans le domaine aéronautique, un BTS, une formation de technicien en apprentissage. Alors qu'au départ, on comptait 80 élèves, 125 ont été accueillis en 2011 et 200 en 2013. 250 sont attendus en 2014. On compte 7 demandes pour une place de formation Bac Pro, et...205 pour une de BTS. Cette montée en flèche implique des investissements aussi bien sur le plan pédagogique que dans le domaine de l'accueil. Plus de 700 000€ ont été investis en 2012, et une enveloppe de plus d'un million d'euros est programmée pour cette année.
Création inédite imposée par l'éloignement des aéroports accueillant les gros "aéronefs": une salle de formation "en réalité virtuelle". Autre chantier:la construction d'un institut de soudure. Un internat de 160 lits est également programmé.
Le site par le biais de ses diverses activités a reçu 10 000 personnes en 2012 et sans doute 14 000 cette année. D'où la question du logement, Latresne ne disposant que d'un hôtel de 25 chambres. Aérocampus étudie une formule qui doit permettre l'implantation d'un hôtel de 80 chambres à l'entrée du site. Tels sont quelques uns des éléments qui ont été présentés au cours de l'assemblée générale d'Aérocampus Aquitaine.
Lundi 10 Juin 2013

Lu 413 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES












Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com