Agriculture: "après une année noire une année blanche"

L'économique, le temps, la disponibilité de l'eau demeurent les préoccupations des agriculteurs d'Aquitaine



Dominique Graciet
Dominique Graciet
Dominique Graciet Président de la Chambre d’Agriculture Aquitaine, comme chaque année à pareille époque, a réuni la presse pour dresser un tour d’horizon de l’actualité agricole régionale. Signe du temps: un tapis neigeux avait recouvert le parvis des Chartrons… Annonciateur d’une année blanche après cette année noire que fût 2009…
Triste bilan pour l’année 2009 qui a vu le revenu des agriculteurs aquitains une nouvelle fois diminuer par rapport à 2008 - - 22 % !- en se situant très largement en dessous du revenu moyen des agriculteurs Français avec 5 500 € /an !
A cela plusieurs raisons : la crise qui a affecté le secteur agricole plus tardivement que le reste de l’activité économique, risque de durer : en effet les marchés à l’export se sont fortement dégradés - et l’agriculture aquitaine exporte -, et le consommateur privilégie le prix sur la qualité –hors l’agriculture aquitaine a fait le choix résolu de la qualité et de l’origine!-.
Autres raisons la tempête Klaus qui a gravement dégradé le résultat des exploitations touchées : baisse de production, retard de production et nécessité de mobiliser des moyens pour reconstruire les outils. Heureusement le plan de soutien qui a bénéficié d’une grande cohésion des organisations professionnelles et de l’appui des pouvoirs publics et des collectivités territoriales a permis aux agriculteurs de reconstituer leur outil de production en moins de 6 mois. Ceci a permis de préserver nos parts de marchés en volaille notamment.
Le plan Sarkozy semble avoir eu également un effet positif pour certaines productions au niveau de l’aide à la trésorerie, sauf pour les productions laitière et viticole pour lesquelles les investissements sont très lourds et le niveau de soutien inadapté.
Rayon de soleil toutefois en cette fin d’année avec pour les produits festifs, foie gras et autres, des volumes identiques à ceux de 2007 pour l’essentiel dus aux achats des ménages, la restauration restant en retrait…

Eau: études inquiétantes

Au regard de cette situation on n’assurera la durabilité de l’agriculture qu’à la seule condition que le pilier économique soit restauré, en l’absence de quoi on peut craindre pour les autres composantes du développement durable.
Au niveau de la Chambre Régionale le chantier du projet stratégique qui a pour ambition de redonner de la visibilité aux producteurs, est une priorité du programme d’action 2010. Ce projet est en cours d’élaboration et mobilise l’ensemble des organisations professionnelles agricoles régionales. Il s’organise autour de 4 axes : la compétitivité des entreprises agricoles, l’accès au marché, la prise en compte des attentes sociétales dans les politiques de qualité et d’origine, et l’accès aux ressources. Sur ce point relativement à l’eau, Dominique Graciet a précisé que les résultats des récentes études commanditées par l’agence de l’eau Adour-Garonne concernant les volumes prélevables par l’agriculture lui semble erronées et pour le moins contestables. En préconisant des réductions de plus de 2/3 des volumes actuellement utilisés sur certaines zones , il s’agit d’une condamnation de l’irrigation sur ces territoires! ceci est d’autant plus incompréhensible que les agriculteurs ont toujours géré les prélèvements en concertation avec l’ensemble des usagers – y compris dans des périodes de crise comme en 2003 – et qu’une bonne part des besoins croissants est due à l’augmentative de la population sur certains bassins et non à une hausse de l’usage agricole…
En dépit d’un contexte morose la profession agricole poursuit sa politique d’image autour du « métier passion », en direction des jeunes notamment. Ainsi la Chambre, avec une nouvelle évolution des visuels de la démarché « Agriculteurs d’Aquitaine, créateurs par nature » sera présente sur un stand partagé avec l’APECITA et l’AREFA dans le cadre du salon AQUITEC – dédié aux métiers, à l’emploi, à l’orientation et à la formation - qui se déroulera au parc des expositions de Bordeaux-lac les 4, 5, 6 février prochain ! Une ambition faire naître des vocations ; Ce sera aussi l’occasion d’inviter les jeunes lauréats de l’appel à candidature de la fondation pour une agriculture durable en Aquitaine, en faveur de la formation « ingénieur par apprentissage » de venir témoigner de leur parcours et de leurs projets ! Il y a encore des jeunes qui savent se passionner pour l’agriculture !
(Communiqué)
Jeudi 7 Janvier 2010

Lu 789 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com