Bernard Artigue réélu président de la chambre d'agriculture de la Gironde



Bernard Artigue (Ph Paysud)
Bernard Artigue (Ph Paysud)
La Chambre d'Agriculture de la Gironde a été installée ce jour en présence du préfet. Elle est composée de 47 élus, issus de 11 collèges représentatifs de l'ensemble du monde agricole et forestier. Ces derniers ont reconduit pour un troisième mandat Bernard Artigue au poste de président pour la mandature 2013-2019.
Agé de 62 ans, Bernard Artigue est viticulteur. Il est propriétaire sur Pompignac et Loupes d'environ 45 hectares de vignes en AOC Bordeaux et Bordeaux Supérieur dont 8 en Agriculture Biologique. Il exploite également près de 4 hectares de vigne en appellation Saint-Emilion. Depuis plus de 10 ans, il s'est investi dans l'oenotourisme en développant l'accueil sur ses propriétés, notamment par l'aménagement d'espaces de réception. Il est adhérent aux réseaux Bienvenue à la ferme et Vignobles et Chais en Bordelais.
Les membres du bureau de la Chambre d'Agriculture- L'assemblée départementale a également désigné lors de cette session d'installation le bureau de la Chambre d'Agriculture . Il se compose de la façon suivante:
- 1er vice-président : Bernard Solans – Viticulteur et éleveur - Courpiac
- 2ème vice-président : Magali Vérité – Viticultrice – Caplong
- 3ème vice-président : Pascal Bosq – Sylviculteur et viticulteur - Listrac-Médoc
- 4ème vice-président : Patrick Vasseur – Viticulteur - Morizès
- Secrétaire : Denis Lurton – Viticulteur - Cantenac
- Secrétaire adjoint : Marie-Henriette Gillet – Eleveur – Saint-Hilaire de la Noaille
- Secrétaire adjoint : Delphine Mallet – Viticultrice - Lussac
- Secrétaire adjoint : Francis Massé – Viticulteur - Pompignac
- Secrétaire adjoint : Xavier de Saint-Léger – Céréalier – Saint-Louis de Montferrand
- Secrétaire adjoint : Yohan Bardeau – Viticulteur et éleveur – Cadillac en Fronsadais
- Secrétaire adjoint : Yves Lucas – Elu salarié - Bordeaux

" Rassembler pour mieux servir la cause des agriculteurs"
A l'issue de son élection, Bernard Artigue a affirmé une nouvelle fois sa volonté de rassembler les partenaires de l'agriculture, les collectivités territoriales et les services de l'Etat autour des actions menées par la Chambre d'Agriculture afin d'accompagner au mieux les agriculteurs dans le développement de leurs activités. « Nous devons préparer les prochaines échéances de la PAC et la future loi d'Avenir pour l'Agriculture » a indiqué le président de l'assemblée consulaire qui entend poursuivre et accentuer les actions de reconquête de la valeur ajoutée pour les agriculteurs, notamment sur le terrain commercial.


Jeudi 28 Février 2013

Lu 491 fois
Notez


PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES






COMMENTAIRE

Brexit: retour au grand large

Ainsi le peuple britannique a majoritairement choisi de renouer avec son Histoire et de tourner une fois de plus la Grande-Bretagne vers le grand large. La présence britannique dans l'UE que le général de Gaulle n'imaginait guère, n'aura été qu'une parenthèse. Et pourtant le pays n'était pas dans l'euro, et donc moins soumis aux contraintes que les autres...Mais voici que l'on se lamente, que les boursiers s'affolent, que Bruxelles tremble. L'on a sans doute tort de s'inquiéter pour l'avenir d'un pays qui n'a pas oublié qu'il est une nation et qui entend le demeurer. Rompre les ponts avec le continent cela ne signifie pas ne plus vouloir commercer avec lui. Mais seulement si cela présente un intérêt par rapport à ce que l'on peut trouver ailleurs dans le monde. On ne sait comment la suite des évènements sera gérée, mais le "brexit" peut être l'occasion de plus de libéralisme et de plus de globalisation. La dévaluation de la livre, si elle a des inconvénients, peut aussi accroître la compétitivité des produits britanniques. Pour la Royaume-Uni le risque est d'un autre ordre:que l'Ecosse ne suive pas.
En tout cas David Cameron et les Britanniques donnent une belle leçon de démocratie à l'UE et au monde, et certains sur le Continent craignent qu'elle ait valeur d'exemple, et que d'autres aient envie de s'exprimer. Ils eussent pu comprendre plus tôt que de nos jours, l'assentiment des peuples est la base de la construction politique. Après cette onde de choc on ne pourra plus rejeter les arguments des populations d'un revers de main en s'écriant "populisme!". Car il y aura des conséquences sur les pays qui demeurent membres de l'UE. Il est donc plus que grand temps de repenser l'Europe avant que les murs se lézardent, en revenant à plus de réalisme et en laissant toute sa place à l'identité des nations qui est en fait celle des peuples. Sinon, pour vouloir trop faire on aura tout détruit.
Gilbert Garrouty

24/06/2016





Pierre Nesta chante la plage atlantique

Pierre Nesta revient avec Plage Atlantique, son nouveau single enregistré à Kingston en Jamaïque au mythique studio Anchor, réalisé par Romain "Sherkhan" Chiffre, mixé à Tuff Gong, et qui annonce l'Ep Smile prévu en septembre 2016...
Lire la suite


16/06/2016



La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014



Recevez notre infolettre


Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click

cookieassistant.com