CIRCULATION:Le bouchon de Bordeaux pourrait se déplacer entre Langon et Périgueux

L'ouverture de l'autoroute A65 vers Pau pourrait selon Dévlop'SO transporter le flux vers l'intérieur aquitain. Cri d'alarme



CIRCULATION:Le bouchon de Bordeaux pourrait se déplacer entre Langon  et Périgueux
L' association Dévlop'so qui se défend de toute appartenance politique, mais se propose d'éclairer les décideurs, tire une nouvelle fois le signal d'alarme à propos des grandes liaisons sur le sud-ouest intérieur, et en particulier pour Périgueux et d'autres localités. Elle constate d'abord que l'on se préoccupe à juste titre du désenclavement de la Dordogne notamment avec le train direct Périgueux-Paris (si possible avec rame TGV) et l’axe 21 Limoges Tarbes à 2x2 voies. Elle estime également qu'un axe routier Nord-Sud modernisé est fortement souhaitable pour le développement de l’intérieur aquitain. "Cependant, affirme l'association, vouloir le faire aller jusqu’à Tarbes…à 30 km de la future autoroute Langon-Pau semble irréaliste. Surtout pour déboucher sur un tunnel ferroviaire des Pyrénées centrales dont la réalisation est fort lointaine et dont l’accès serait plus aisé par Toulouse.Ces deux projets ont en commun d’être temporellement lointains: 2020 au mieux.
"Par contre personne ne semble réellement, se soucier d’une échéance beaucoup plus proche: l’achèvement programmé fin 2010 de l’autoroute A65 Langon-Pau.En effet, cette nouvelle infrastructure devrait modifier très sensiblement les circuits traditionnels du trafic routier en Aquitaine.
LE CHOIX DU PLUS COURT
" DEVLOP’SO a pu recueillir des avis qui, tant du côté espagnol que du côté français aboutissent à la même conclusion :
Dès la mise en service de l’A65, le trafic ibérique central ou occidental vers le quart Nord – -Est européen, va commencer à emprunter cette nouvelle voie pour raccourcir le trajet, éviter l’encombrement littoral atlantique (dont l’épuisante rocade bordelaise qui se trouverait ainsi allégée) et rejoindre au plus vite l’A89 Bordeaux-Clermont vers l’Est ou la N21 vers le Nord. Dans cette perspective, le tunnel du Somport et la N134 Pau-Somport vont être mis à lourde contribution. La modernisation et la sécurisation de la N134 s’imposeront de fait.
"Aucun des professionnels du transport interrogés n’envisage de repasser par Bordeaux pour une liaison A65- A89. Il en sera sans doute de même pour les véhicules particuliers.
En clair cela implique qu’une partie significative du trafic parvenant à Langon tentera de rejoindre directement l’A89 vers Périgueux: par Marmande, la D933 et la N21 pour les plus lourds (c’est plus court que par Bordeaux, on évite la rocade et le péage Bordeaux-Périgueux) ; par Sauveterre-de- Guyenne, Ste Foy-la- Grande et Mussidan, pour les véhicules plus légers… et ce serait le même scénario en sens inverse".

"EN FORCE ET EN DESORDRE"
Dans un récent communiqué Dévlop'so lance un nouvel avertissement:" d'ici 2020, le transit routier Nord-Sud-Nord, sur un large corridor compris entre Pau et Bayonne et entre Périgueux et Bordeaux devrait augmenter de 40 à 60 %*.A cela s’ajouteraient les trafics en provenance ou à destination du Nord-Est européen qui seront tentés d’utiliser l’A65 (Pau-Langon) et l’A89 (Bordeaux-Clermont), sans avoir à passer par Bordeaux. Il en serait de même pour un trafic Nord-Sud-Nord qui voudrait à la fois éviter les encombrements de la N10 au Nord de Bordeaux, de l’A63 au Sud et ceux de la rocade bordelaise.
OR :
° NUL FERROUTAGE EFFICACE EN AQUITAINE AVANT CETTE DATE.
° NULLE AMELIORATION SIGNIFICATIVE DU RESEAU ROUTIER DE PREVUE DANS
LE NORD-ESD’IT AQUITAIN (EST-GIRONDE, DORDOGNE ET LOT-ET-GARONNE) QUI NE DISPOSE D’AUCUN AXE ROUTIER NORD-SUD RAPIDE ET SECURISE, ET CE, MALGRE LA FORTE DETERMINATION DU CONSEIL GENERAL DE DORDOGNE SUR CE DOSSIER.
DONC :
° MOINDRE ACCROISSEMENT DU TRANSIT SUR LE LITTORAL DEJA BIEN POURVU EN INFRASTRUCTURES ET POURTANT SATURE.
° BOUCHONS ET POLLUTION SUPPLEMENTAIRES POUR L’INTERIEUR AQUITAIN (PARTICULIEREMENT ENTRE LANGON ET L’A89 ET DE PERIGUEUX A LIMOGES), AVEC LES RISQUES QUE CELA REPRESENTE POUR LA SECURITE ROUTIERE, AINSI QUE POUR L’ATTRACTIVITE ECONOMIQUE ET TOURISTIQUE.
° AFIN D’EVITER LES ENCOMBREMENTS LITTORAUX ET BORDELAIS, LE CONTOURNEMENT SE FERAIT AINSI « EN FORCE ET EN DESORDRE» PAR L’INTERIEUR AQUITAIN, POUR UNE PARTIE SIGNIFICATIVE DU TRAFIC.
"QUI S’EN PREOCCUPE ?
Nous développerons dans les semaines à venir les arguments chiffrés qui justifient notre inquiétude.
D’ores et déjà, nous nous posons notamment les questions suivantes :
-Comment régler le problème des bourgs et villes qui vont connaître un surcroit de trafic, d’insécurité routière et de pollution?
-Le ferroutage ne sera-t-il efficace que le jour où tous les véhicules seront presque propres et dans tous les cas, quelle incidence réelle pour l’intérieur aquitain?
-Qui financera les aménagements de sécurité indispensables? Quelle part pour l’Etat ?
Les déviations Nord-Sud de Marmande et Bergerac constitueront un appel de trafic issu ou à destination de l’A65 (Langon) : quid du sort de Périgueux (sur le même axe) dans ce contexte ?"

Dimanche 8 Novembre 2009

Lu 1117 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com