Commerce extérieur:de mauvais chiffres qui remettent la compétitivité à l'ordre du jour



Evolution des soldes sur 10 ans selon les Douanes
Evolution des soldes sur 10 ans selon les Douanes
Il n'y a pas de miracle en économie alors que l'état de grâce présidentiel paraît condamné à s'évanouir avec la fin de l'été. On a même l'impression que rien n'a changé dans les ministères. Ainsi Nicole Bricq, ministre du Commerce Extérieur, vient-elle de déclarer au regard des mauvais chiffres du premier semestre: « Certes, la conjoncture mondiale se dégrade et l’Europe traverse une crise économique profonde, à laquelle nous nous efforçons, avec nos partenaires, de répondre. Pour autant, ces chiffres témoignent du problème de compétitivité de nos entreprises. N’oublions pas que la vraie source de la croissance c’est leur capacité à affronter la concurrence. Nous avons besoin d’entreprises beaucoup plus nombreuses et beaucoup plus fortes". Le sarkozysme n'a pas répété autre chose pendant cinq ans.... La grande question est cependant celle-ci: comment acquérir de la compétitivité sans toucher à la durée du travail et à son coût?
Quoi qu'il en soit le bilan du premier semestre 2012 est préoccupant: le déficit commercial français atteint -34,9 milliards d’euros contre -38,3 milliards au 1er semestre 2011. Pour le seul mois de juin, ce déficit s'est creusé de -6 milliards d’euros. Pour le ministère du Commerce Extérieur "ces résultats s’inscrivent dans un contexte d’atonie mondiale : la croissance des pays émergents et des Etats-Unis ralentit tandis qu’en Europe, le Royaume Uni, l’Espagne et l’Italie sont en récession depuis mi-2011. Les exportations freinent (+1,4% après +4,3% au deuxième semestre 2011) tandis que la croissance des importations reste contenue du fait d’une plus faible consommation des biens par les ménages (-0,2% au 2ème trimestre1 après une stagnation au 1er trimestre)". Nos exportations chutent de 0,5% vers les pays européens, mais se comportent mieux vers mes pays tiers (+ 4,8%).
Autre fait inquiétant: l’essoufflement des exportations s’explique principalement par le recul des ventes de produits agricoles, après un niveau record en 2011 (-12,4%). En revanche, les exportations pharmaceutiques se redressent, tandis que les livraisons aéronautiques et spatiales restent très bien orientées (+9,7% après + 9,1%). La facture énergétique s’alourdit quant à elle de 1,9 milliard d’Euros.
Le graphique du service des Douanes montre que le commerce extérieur français est à la peine depuis 10 ans. L'euro a été lancé le 1er janvier 2002.... Mais il est vrai qu'il y a le poids de la facture énergétique!
G.G.
Mercredi 8 Août 2012

Lu 390 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES












Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com