Conférence:retour sur la révolution des transports dans les campagnes périgordes



Christian Felix et Corinne Marache (ph René Delon)
Christian Felix et Corinne Marache (ph René Delon)
L’association « Images, lettres » de Bergerac, présidée par Christian FELIX, invitait dernièrement ses adhérents et amis à suivre, par la voix de Corinne MARACHE, Maître de conférence à l’Université Michel Montaigne de Bordeaux l’évolution des transports et des communications dans les campagnes française au XIXème siècle …

L’exposé de Corinne MARACHE, illustré par la projection de photos de cartes postales, de cartes et de graphiques, rendait compte avec talent de ces temps de véritable révolution dans le monde rural, et en particulier dans les fermes, hameaux et villages de La Double , sujet de sa thèse…Sans pourtant exclure les comparaisons avec d’autres régions françaises et des pays voisins.

Il serait présomptueux de vouloir donner un résumé de l’ensemble des approches et des enjeux abordés dans les deux heures trop vite passées…Le désenclavement des campagnes avança avec la construction des chemins dits de grande communication, commencée sous la Monarchie de Juillet, et terminée par le Second Empire. Ce dernier y ajouta plus de 10000km de « chemins vicinaux ordinaires »…Et, grâce à l’ingénieur Mac Adam les nouvelles routes résistèrent plus durablement aux roues des chars, charrettes et diligences!

A la fin du second empire, 17500 km de voies ferrées constituaient le réseau planifié en 1842 pour relier les grandes villes de France à Paris, en ignorant la plus grande partie des campagnes…En particulier les plus pauvres, celles faiblement peuplées.
La mise en chantier d’un réseau local débuta suite au plan élaboré en 1878 par Freycinet, ministre des travaux publics. Après un temps de réactions hostiles (contre les expropriations généralement), chaque village rivalisa d’ardeur pour obtenir le passage du chemin de fer…Il en résultat une révolution bénéfique grâce à l’arrivée des engrais et de la chaux, et en retour l’expédition des céréales et du bétail vers les grandes villes!

Une brillante illustration du projet de l’association portant le nom d’ « Images, lettres » !

Samedi 7 Février 2009

Lu 2719 fois
Notez


PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES






COMMENTAIRE

Brexit: retour au grand large

Ainsi le peuple britannique a majoritairement choisi de renouer avec son Histoire et de tourner une fois de plus la Grande-Bretagne vers le grand large. La présence britannique dans l'UE que le général de Gaulle n'imaginait guère, n'aura été qu'une parenthèse. Et pourtant le pays n'était pas dans l'euro, et donc moins soumis aux contraintes que les autres...Mais voici que l'on se lamente, que les boursiers s'affolent, que Bruxelles tremble. L'on a sans doute tort de s'inquiéter pour l'avenir d'un pays qui n'a pas oublié qu'il est une nation et qui entend le demeurer. Rompre les ponts avec le continent cela ne signifie pas ne plus vouloir commercer avec lui. Mais seulement si cela présente un intérêt par rapport à ce que l'on peut trouver ailleurs dans le monde. On ne sait comment la suite des évènements sera gérée, mais le "brexit" peut être l'occasion de plus de libéralisme et de plus de globalisation. La dévaluation de la livre, si elle a des inconvénients, peut aussi accroître la compétitivité des produits britanniques. Pour la Royaume-Uni le risque est d'un autre ordre:que l'Ecosse ne suive pas.
En tout cas David Cameron et les Britanniques donnent une belle leçon de démocratie à l'UE et au monde, et certains sur le Continent craignent qu'elle ait valeur d'exemple, et que d'autres aient envie de s'exprimer. Ils eussent pu comprendre plus tôt que de nos jours, l'assentiment des peuples est la base de la construction politique. Après cette onde de choc on ne pourra plus rejeter les arguments des populations d'un revers de main en s'écriant "populisme!". Car il y aura des conséquences sur les pays qui demeurent membres de l'UE. Il est donc plus que grand temps de repenser l'Europe avant que les murs se lézardent, en revenant à plus de réalisme et en laissant toute sa place à l'identité des nations qui est en fait celle des peuples. Sinon, pour vouloir trop faire on aura tout détruit.
Gilbert Garrouty

24/06/2016





Pierre Nesta chante la plage atlantique

Pierre Nesta revient avec Plage Atlantique, son nouveau single enregistré à Kingston en Jamaïque au mythique studio Anchor, réalisé par Romain "Sherkhan" Chiffre, mixé à Tuff Gong, et qui annonce l'Ep Smile prévu en septembre 2016...
Lire la suite


16/06/2016



La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014



Recevez notre infolettre


Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click

cookieassistant.com