Des aides tous azimuts: l'Aquitaine délie sa bourse



(D'après l'IGN et le site de l'Aquitaine)
(D'après l'IGN et le site de l'Aquitaine)
Alain Rousset, président du Conseil régional d’Aquitaine, et les élus régionaux se sont réunis en Commission Permanente ce lundi 8 février à l’Hôtel de Région. 505 délibérations ont été votées, pour un montant total de 290 821 983 euros. Nous en donnons ci-dessous un large aperçu à travers des extraits du communiqué du service de presse de la Région Aquitaine.
L'aide à Haïti- Comme annoncé au lendemain du séisme survenu en Haïti, la Région Aquitaine a voté une subvention de 100 000 euros répartie comme suit :
60 000 euros à l’association Télécoms Sans Frontières (TSF), 20 000 euros à l’association Pompiers sans Frontières, et 20.000 euros à l’association Cités Unies France, pour venir en aide aux populations d’Haïti (aides médicales pour les sinistrés, projets de réorganisation des services publics de proximité (éducation, santé, eau)...).
Economie : plus de 8 millions d’euros d’aide aux entreprises
Au titre du soutien à l’industrie, la Région accorde plus de 8,4 millions d’euros d’aides aux entreprises. Parmi elles, quelques dossiers se distinguent :
► 260 887 euros pour EBC Medical à Pessac (33) Le Conseil régional accompagne à hauteur de 260 887 euros (soit 22,5% du coût total duprojet) l’implantation d’EBC Medical à Pessac. Cette entreprise spécialisée dans la R&D pour la conception de matériel ophtalmologique, qui compte 15 salariés, a quitté l’Ile-de- France pour la Cité de la Photonique à Pessac en novembre dernier, se rapprochant des équipes du CHU de Bordeaux et de Novalase avec lesquelles elle collabore.

Photovoltaïque et emploi vert

Soutien à l’investissement matériel des entreprises : 150 000 euros pour Fonroche Spécialisée dans la fabrication de panneaux photovoltaïques et de matériel associé, l’entreprise est installée à Roquefort (47) et a bénéficié de l’aide régionale pour la construction de son bâtiment. Elle mène aujourd’hui un important programme d’investissement (2,4 M€) pour installer les 2 premières lignes de production. La Région
contribue à ce programme avec une aide de 150 000 euros.
Croissance verte : la Région Aquitaine 1ère Région de France créatrice d’emplois verts, mise sur les « sociétés vertes »,
► 611 818 euros pour Univercell Soprema à Cestas Univercell fabrique de la ouate de cellulose à partir de vieux journaux broyés, pour les marchés de l’isolation. L’entreprise a été créée en juillet 2009, par Soprema spécialisée dans le métier de l’étanchéité, notamment pour les toitures. L’ambition du groupe est d’ancrer
durablement en Aquitaine un Pôle d’innovation et de fabrication d’isolant naturel. La Région offrant des ressources naturelles particulièrement intéressantes pour le développement de nouveaux isolants à partir de fibre de bois, la société a engagé un programme R&D afin de fournir de nouveaux débouchés locaux aux stocks de bois engendrés par la dernière tempête Klaus.
Agriculture durable : la Région investit pour une agriculture bio et de qualité
► 351 500 euros pour l’agriculture biologique (programme 2010)
L’agriculture biologique constitue un enjeu prioritaire pour la Région, tant sur le plan environnemental (mode de production exempt de produits chimiques, préservant les sols et la biodiversité) que sur le plan économique. Face à un marché du bio très dynamique, l’objectif poursuivit par la Région est de développer largement la production de matières premières bio et de structurer la filière pour permettre l’adéquation entre les besoins exprimés par la transformation et le marché, et la production sous signe AB.

L'agroalimentaire encouragé

Agroalimentaire : pour un secteur dynamique et innovant
► 147 000 euros pour adapter les aides régionales à la conjoncture. La Région soutenant les entreprises du secteur agroalimentaire, elle adapte ses aides à la conjoncture. Elle accorde ainsi des délais supplémentaires ou le solde de ses aides à 3 entreprises : Le Pays d’Ossau (Gere Belestein, 64), Sud n’Sol (Agen, 47) et Valbuzzi et Fils (Sainte-Livrade-sur-Lot, 47). Par ailleurs, les conditions d’attribution d’aides régionales ont été modifiées pour l’entreprise Lartigue et Fils compte tenu de la phase actuelle de
transmission de l’entreprise. De même, une aide complémentaire de 10 644 euros est
attribuée à l’entreprise Bertinerie (Cubnezais, 33), pour la poursuite de la mission du VIE, engagé initialement pour 6 mois pour développer les échanges commerciaux de l’entreprise.
Enfin, une convention liant la Région à la FRCAA (Fédération Régionale des Coopératives Agricoles d’Aquitaine), permet le versement d’une aide régionale de 25 600 euros pour la réalisation d'une étude de faisabilité sur le portage d'un abattoir privé en Gironde.
Pour une filière agricole et agroalimentaire durable en Aquitaine – 2010-2011
Dans le cadre du Schéma Régional d’Aménagement et de Développement Durable du
Territoire (SRADDT), la Région Aquitaine œuvre pour la mise en place d’une filière agricole et agroalimentaire durable. Elle accorde ainsi une aide de 89 125 euros à la FRCAA (Fédération Régionale des Coopératives Agricoles d’Aquitaine), pour la réalisation de l’opération collective « Pour une filière agricole et agroalimentaire durable en Aquitaine 2010 – 2011 ». Cette action prendra la suite de l’opération « Destination Développement Durable (3D) » menée de 2007 à 2009, qui a permis à 13 entreprises agroalimentaires aquitaines de s’engager dans la voie du développement durable.

Plan de soutien au secteur laitier

La Région Aquitaine vient aussi au secours des producteurs laitiers avec plan de soutien mis en œuvre lors de cette Commission Permanente du 8 février 2010, avec un financement régional de 1 116 650 euros.
Ce financement correspond à deux axes d’actions :
- 924 806 euros en faveur des 5 organisations de contrôle laitier présentes en Aquitaine, pour la prise en charge de 30% des coûts du contrôle laitier facturé aux éleveurs (mesure de la performance individuelle des animaux et analyse du lait).
Ces 5 organisations, qui regroupent 1 535 éleveurs, sont les suivantes :
o Coopérative des Eleveurs de Dordogne (COPELDOR), 24
o Syndicat de contrôle laitier et d’élevage de la Gironde, 33
o Syndicat départemental de contrôle laitier, 40
o Chambre départementale d’agriculture de Lot-et-Garonne, 47
o Syndicat de contrôle laitier bovin Béarn, 64.
Ce financement permettra d’inciter les producteurs de lait, confrontés à l’effondrement de leurs recettes, à ne pas renoncer aux services du contrôle laitier, indispensable pour s’adapter, en continuant de se doter d’un appui technique performant.
- 191 844 euros en faveur de 289 éleveurs bovins lait pour contribuer aux prêts de trésorerie et de consolidation ne relevant pas du dispositif d’aides mis en place par l’Etat.
Lundi 8 Février 2010

Lu 1839 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Mercredi 28 Juin 2017 - 20:20 La Corée du Sud croit au voyage en tube

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com