Développement local: le village élève la voix


Les villages de France et les ruraux ne veulent pas être oubliés ou sacrifiés par les réformes. La Fédération "Mon village demain" veille au grain à l'occasion de l'Université d'été de l'UNADEL à Foix


Développement local: le village élève la voix
Les polémiques estivales telles les histoires de roms, ou les démêlés d'Eric Woerth semblent avoir enterré pour un temps sous le sable des plages ou dans les profondeurs des mers, une affaire qui risque d'avoir bien plus d'importance pour la vie économique et la démocratie du pays. C'est de la réforme territoriale, cette réforme que même le Parti Socialiste paraît avoir oubliée, dont nous voulons parler. Le serpent risque cependant de refaire surface, non pas sur la mer, mais à la montagne, ce qui pour une question de ruralité n'a rien de plus normal. C'est en effet à Foix, dans l'Ariège, que va se tenir du 9 au 11 septembre l'Université d'été de l'Union Nationale des Acteurs des Structures du Développement Local. (UNADEL), organisation qui réunit un grand nombre de spécialistes universitaires. Même si le thème de la réforme territoriale ne semble pas être à l'affiche de ces journées, ce grand chambardement annoncé ne peut qu'y être omniprésent. Comme la question de l'avenir des campagnes et du développement rural. A moins que l'on envisage de faire du développement local en ville! On notera d'ailleurs que l'UNADEL parle de "local" et non de "rural". Et qu'elle souligne que "les enjeux du développement local ont évolué comme la manière de le penser et d'en formaliser les cadres d'action". Et elle interroge:" les dispositifs existants sont-ils toujours pertinents?". Réforme, réforme, quand tu nous tiens! Nombre d'intervenants se succèderont au cours de ces trois journées pour tenter de répondre à ces questions et d'élaborer une déclaration finale.

Gare à la recentralisation!

On pourrait les qualifier "d'irréductibles Gaulois", mais si par leur volonté de défendre leurs villages, ils le sont, ils ne rejettent pas pour autant la modernité. La Fédération "Mon village demain", particulièrement vigilante sur la question, avec son président Jean-Claude Sabin, son secrétaire général Christian Maffre, son chargé de communication Jacques Faine, n'a pas une fois de plus l'intention de garder les deux pieds dans le même sabot. Elle doit intervenir au cours de cette Université, et ses porte-parole ont bien l'intention de faire intégrer la marque de leur association dans les termes de la déclaration finale de Foix. Dans l'acte de foi qui nous a été communiqué on lit en effet: " MON VILLAGE, DEMAIN… » souhaite, très évidemment, que la Déclaration commune, élaborée au terme des trois journées, exprime clairement son désaccord avec les dispositions, d’esprit « recentralisateur », de la Réforme des Collectivités territoriales engagée par les pouvoirs publics. Notamment celles qui, modifiant les conditions de financement de ces collectivités et remettant en cause leurs domaines respectifs de compétences, font peser une grave menace sur le financement, et donc sur l’avenir, des structures associatives de base, liens indispensables entre les citoyens et leurs élus."
Et de poser la question :"Plus spécifiquement tournée vers l’analyse des problèmes auxquels sont confrontés les territoires ruraux et la recherche de solutions à ces difficultés, la Fédération « MON VILLAGE, DEMAIN… » fait sienne, aujourd’hui, plus que jamais, l’interrogation que formulait, voici trois ans, l’auteur du document de réflexion « Espaces ruraux, exode urbain, défis citoyens et projets de territoires, » Xavier Guiomar :
-« Assiste-t-on, » demandait ce sociologue, « à l’affirmation d’une Ruralité décomplexée, originale, identifiant un modèle post-urbain de développement ? Ou bien, au contraire, à la Colonisation massive de l’économie, de la gestion et de l’environnement du Rural par la Ville omniprésente et gérant, à sa guise et à sa fantaisie, le patrimoine rural ? »

La Fédération Mon Village demain ne s'appuie pas pour autant sur le passé, mais prône une ruralité "plurielle" moderne incluant mixité d'activités et développement, entre autres, des moyens informatiques favorisant les télé-services.

Paysud c'est aussi Paysud Tv
Vendredi 3 Septembre 2010

Lu 1008 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES







Parenthèse à Bordeaux Saint-Jean

Un clip de la Sncf sur la gare de Bordeaux rénovée.

14/06/2017






Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com