Economie verte en Aquitaine: du carburant propre aux champs photovoltaïques


Ardent plaidoyer du président de la CRCI d'Aquitaine en faveur des panneaux solaires. Les PME souhaitent de leur côté la création d'un guichet unique pour faciliter leurs démarches en matière d'orientation vers les activités "vertes"


Ph Paysud
Ph Paysud
Les hasards de l'actualité et du calendrier offrent parfois des situations étonnantes: ainsi, tandis que les salariés défilaient par milliers dans les rues de Bordeaux et des grandes villes, les patrons aquitains réfléchissaient à Gradignan, en périphérie bordelaise, loin des "tous ensemble" et des autres slogans, en compagnie d'un beau panel d'experts, à la meilleure façon de développer l'économie "verte", et donc d'améliorer les résultats de leurs entreprises, et de créer des emplois. Les deux évènements se rejoignaient toutefois sur un point: les palabres ne peuvent à elles seules faire tourner l'économie, ou apporter une solution aux déficit des caisses de retraite. Or, sur la scène du Théâtre des Quatre Saisons, à Gradignan, on a parlé tout au long de cette "journée de l'économie d'Aquitaine", avec une succession d'ateliers, de débats, de témoignages, de regards des uns et des autres. En particuliers des experts invités tels que l'économiste Philippe Dessertine, Philippe Jurgensen, ex-PDG de l'ANVAR, et Henri Nallet ancien ministre de l'Agriculture devenu consultant international. Parmi les flots d'analyses et de commentaires, on pourra retenir ces paroles de Philippe Dessertine:"l'économie verte, ce n'est pas un gadget. Elle implique de la méthode, des stratégies, du management. Il ne faut laisser aucun amateurisme à aucun endroit". Il est évident en tout cas que l'environnement sociétal, les impératifs réglementaires, et la stratégie des chefs d'entreprises, grandes ou petites, a conduit, comme cela a été dit "à changer de regard, à trouver de nouveaux modes de fonctionnement"

40 000 emplois par le photovoltaïque?

Cependant on est en France avec des administrations centralisées et décentralisées qui font parfois l'effet d'un maquis aux dirigeants, en particulier ceux des PME. Aussi ceux-ci demandent-ils à y voir plus clair. A cet effet il a été proposé de créer un "guichet unique" qui fournirait les diverses indications de direction. Concernant les "applications" de l'économie verte ("il n'y a qu'une seule économie" a cependant estimé Ph Dessertine), on aura retenu l'intéressante orientation des transports Mendy orientés vers les carburants propres, et qui sont engagés dans un projet de production et d'utilisation d'un biogaz issu de déchets agricoles. L'autre grande piste aquitaine qui, inévitablement passe par le massif forestier, est celle des panneaux photovoltaïques. Lorsque l'on a demandé au directeur de la CAFSA (Coopérative Forestière) Henri Chaperon, d'évoquer l'état de la forêt celui-ci devait répondre qu'en dépit de ses malheurs, "elle est loin d'être moribonde". Il ne pouvait cependant faire autrement que de laisser planer son amertume au regard des emprises qui lui sont imposées."La forêt, c'est formidable pour passer les autoroutes, la LGV, ou installer du photovoltaïque!". C'était le pavé dans la mare, d'autant que côté agriculture au veille aussi au maintien des surfaces productives. Cela n'a pas empêché le président de la Journée et de la CRCI d'Aquitaine Jean-Marie Berckmans, de prononcer un ardent plaidoyer en faveur des panneaux photovoltaïques. Selon ses calculs, il suffit de 1,1% du territoire forestier pour répondre aux besoins en électricité de tous les ménages aquitains. Avec à la clé des recettes provenant de la nouvelle taxe professionnelle pour les communes, et la création de 40 000 emplois directs et indirects. Syviculteurs et agriculteurs entendent cependant que des remembrements permettent de récupérer la surface perdue. Comme on ne peut rendre au même endroit ce que l'on a pris, c'est la Dordogne avec ses friches et ses châtaigneraies victimes de la sécheresse qui pourrait hériter de nouvelles surfaces de forêt cultivée. Comment? L'histoire ne le dit pas encore.
Jeudi 23 Septembre 2010

Lu 1068 fois



Notez

Votre avis

1.Posté par Solaire photovoltaique le 27/09/2010 16:05
C'est vrai que pour le particulier comme pour les entreprises la démarche est souvent difficile pour mener à bout l'installation de ses panneaux solaires. Ne parlons pas des délais de raccordement et autres joyeusetés !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES












Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com