Futuroscope: un vingt-cinquième anniversaire avec les magiciens du futur


Le Futuroscope, deuxième Parc de loisirs français, près de Poitiers, prend un nouveau départ avec des animations et des spectacles vivants évoquant un futur "positif"


Dominique Hummel au Club de la Presse de Bordeaux (Ph Paysud)
Dominique Hummel au Club de la Presse de Bordeaux (Ph Paysud)
Faire du futur -dont par définition il est difficile d'imaginer les contours précis- un thème de loisirs, était il y a une trentaine d'année un pari audacieux. Ce fut pourtant celui d'un homme politique d'envergure, René Monory, qui en quête d'impulsion économique dans un département rural, fut à l'origine de la création du Futuroscope, à Jaunay-Clan, près de Poitiers. Une initiative marquante-d'ailleurs imitée ça et là sur d'autres thèmes- et qui se traduit par une large renommée de ce parc d'attraction. Mais comme toujours il y a le succès d'estime et le succès réel. Passé l'effet nouveauté, les chiffres de fréquentation furent moins bons. Et puis le futur devint moins attractif pour le public, tandis qu'il s'avérait difficile de renouveler les centres d'intérêt du Futuroscope.
La gestion du Parc passa ainsi du domaine de la collectivité, au domaine privé avec la cession au groupe Amory. Ce dernier qui n'était pas un spécialiste de la gestion de ce genre d'entreprise devait dernièrement renoncer. C'est maintenant le département de la Vienne qui a repris le Futuroscope en association avec la Compagnie des Alpes (45% du capital) laquelle est très engagée dans l'activité touristique, et qui possède, entre autres, les parcs Walibi. Cette arrivée signifie une volonté de relance de la formule poitevine. C'est ce que sont venus expliquer au cours d'une conférence de presse, à Bordeaux, Dominique Hummel, président du Directoire du Futuroscope et Jérôme Neveux chargé des relations extérieures.
La clientèle bordelaise compte en effet pour le Parc:sur 1 800 000 visiteurs annuels (un grand nombre viennent de la région parisienne) 100 000 sont girondins. Pour ce qui est de la fréquentation, la direction du Futuroscope place la barre au niveau des premières années, c'est-à-dire à 2 millions de visiteurs par an. C'est le pari qu'elle entend gagner à l'occasion du 25e anniversaire de la naissance du Parc.

Le Petit Prince version Futuroscope

(Ph Futuroscope)
(Ph Futuroscope)
Pour les dirigeants il est clair qu'avec de tels chiffres l'entreprise est rentable. Mais cela implique un renouvellement constant de l'offre. La stratégie est d'investir chaque année 10% du chiffre d'affaire dans la nouveauté, soit 20%de l'offre. "Il est nécessaire de trouver une locomotive tous les 2 ans" souligne Dominique Hummel. On table également sur la croissance de l'attractivité touristique de la contrée avec l'implantation annoncée pour 2015 d'un Center Parc, à l'initiative de Pierre et Vacances, sur les communes de Trois Moutiers et Morton. Cette réalisation n'est pas perçue comme comme concurrente, mais complémentaire, en contribuant à allonger la durée des séjours.
Mais dès cette année l'offre d'animation du Futuroscope est recentrée sur les goûts actuels du public, avec plusieurs nouveautés, sans qu'il y ait renoncement à l'imagination des lendemains. L'image de synthèse ne suffit plus. On introduit une part de rêve avec le spectacle vivant , notamment à travers le thème de la magie. Il s'agit "d'un grand show d'illusion " avec une pléthore d'effets spéciaux, signé Bertran Loth et Arthur Jugnot. "Sur une musique originale de Paulo Goude, les tours et les rebondissements se succèdent dans une ambiance aérienne plus proche du ciel que de la terre ferme". Du rêve également avec un autre nouveauté "le Petit Prince version Futuroscope". Une immersion dans un monde sous-marin étrangement peuplé... Une version signée du studio belge nWave Pictures. Autre thème fort: "le Peuple du Futur" qui nous vient tout droit de l'an 2112... "Ces messagers sont dotés de capacités physiques ou intellectuelles extraordinaires et accrues. Imaginés comme des évolutions possibles et idéales de l'espèce humaine, ils sont devenus lumineux, télépathes, androïdes, énergétiquement autonomes, surpuissants. Le Peuple du Futur porte la promesse d'un futur positif, encourgeant, et entre en corrélation avec l'ambition du parc: donner à ses visiteurs le goût de l'avnenir..."

Le site du Futuroscope

Vendredi 27 Avril 2012

Lu 664 fois
Notez


Paysud tv | PaysudScope | Alimentation | Art classique | Café pays | Cinéma et tél. | Cuisine | Economie | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Société | Talents d'ici | Tourisme | Régions | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir













Recevez notre infolettre


Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click