Influenza aviaire: le ministre tente de désamorcer le mécontentement



Stéphane Travert en compagnie de Benoît Hamon sur son site de député de la Manche. C'était avant! (ph capture d'écran)
Stéphane Travert en compagnie de Benoît Hamon sur son site de député de la Manche. C'était avant! (ph capture d'écran)
Colère des producteurs de foie gras à Mont-de-Marsan. Le nouveau ministre de l'Agriculture semble l'avoir entendue

Tandis que de se déroulait à Mont-de-Marsan l'assemblée générale du CIFOG (Comité Interprofessionnel des Palmipèdes à Foie Gras) avec le dossier de l'influenza aviaire au menu, plusieurs centaines d'éleveurs mécontents manifestaient à l'appel de tous les syndicats agricoles pour dénoncer les lenteurs de l'indemnisation. Cependant les services du ministère de l'Agriculture et le nouveau ministre, Stéphane Travert, annoncaient des déblocages. On retiendra donc ceci, selon la communication officielle:
  • "Les premiers paiements des avances de 50% pour le dispositif de prise en charge des pertes économiques liées à l’influenza aviaire H5N8 ont débuté cette semaine. A ce jour, 260 dossiers d’avance de producteurs de volailles, dont 248 producteurs de palmipèdes, ont été payés pour un montant total de 3,8 M€. Les versements vont se poursuivre dans les prochaines semaines".
  • "Sur décision du ministre, une seconde avance sera mise en place sans attendre pour ces producteurs, afin de les aider à passer le cap difficile qu’ils traversent depuis plusieurs mois en raison des pertes économiques importantes subies depuis le début de l’épisode H5N8".
  • "Concernant les foyers, 351 exploitations ont déjà touché une avance à hauteur de 75% pour un montant total de 11,4 M€, tandis que pour les exploitations concernées par l’abattage préventif, la totalité de l’indemnisation a été versée pour près de 90% des exploitations concernées, pour un montant total de 12,7 M€".
  • "S’agissant du dispositif de solde pour l’épisode H5N1 (ndlr:2016) les premiers versements pour les producteurs de palmipèdes débuteront à partir de la mi-juillet. Pour mémoire, les producteurs de palmipèdes ont déjà bénéficié dans le courant de l’année 2016 de deux avances à hauteur de 50% et 20% des pertes estimées, qui ont permis le versement d’environ 45 M€ à près de 2500 éleveurs".
 
350 millions d'euros de pertes

Cependant à la veille de ces instances de Mont-de-Marsan le CIFOG dénonçait les retards de paiement, et rappelait le montant des pertes de la filière.
"Au total, les pertes financières liées à l’épizootie de H5N8 en 2016/2017 dépasseront les 350 millions d’euros (270 millions d’euros pour l’épizotie H5N1 de 2015/2016). Si le cadre des indemnisations est d’ores et déjà établi pour une grande partie de la filière, les versements se font encore attendre.
Une attente aujourd’hui insoutenable, en particulier pour les exploitations à l’arrêt depuis décembre, pour les entreprises d’accouvage ainsi que pour les entreprises de transformation, pour lesquelles les mesures d’accompagnement suite au précédent épisode de 2015/2016 ne sont pas mises en place"
Vendredi 23 Juin 2017

Lu 147 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com