Jean François-Poncet n'est plus:émotion en Lot-et-Garonne



Ph DR
Ph DR
La France, l'Aquitaine, et le Lot-et-Garonne viennent de perdre un homme politique d'envergure qui fut longtemps fortement impliqué dans l'action, et dont les avis pertinents au plan national ou régional, ne passaient pas inaperçus. Jean François-Poncet s'est éteint à l'âge de 83 ans peu de temps après son hospitalisation. Au plan national, entre autres responsabilités, il fut ministre des Affaires Etrangères sous la présidence de Valéry Giscard d'Estaing, et sénateur du Lot-et-Garonne. Européen convaincu (membre du Mouvement Européen; un des rédacteurs du Traité de Rome) et fin diplomate, il assuma avec talent et conviction ses responsabilités ministérielles s'efforçant de faire progresser l'Europe tout en préservant l'intérêt de ses concitoyens. Un souci que nous pûmes, à l'époque, mesurer en Lot-et-Garonne où par la force des choses, le journaliste côtoyait l'homme politique.
Jean François-Poncet, conseiller général du canton rural et agricole de Laplume, en Lot-et-Garonne, président du Conseil général (jusqu'en 2004) devait se montrer très préoccupé par l'avenir économique du département qui lui était cher. Cela à un moment où l'entrée de l'Espagne dans le Marché Commun était venue déséquilibrer la production fruitière et légumière, en particulier celle de fraises Avec l'aide de spécialistes de la prospective, il chercha d'autres voies pour l'agroalimentaire et pour l'emploi et fut ainsi à l'origine de la création de l'Agropôle d'Agen-Estillac -dont il fut le président- formule qui s'avère aujourd'hui un véritable succès. Au plan régional il a aussi assuré une présidence marquante de l'Agence de Bassin Adour-Garonne. Sa disparition crée un vif émoi en Lot-et-Garonne, où en dépit de son retrait de la vie publique, l'homme et son action étaient loin d'être oubliés.
Gilbert Garrouty

Hommage unanime

Pendant longtemps plutôt éloigné du gaullisme, il avait fini par rejoindre l'UMP. Aujourd'hui on salue sa mémoire à gauche comme à droite. François Hollande salue "la disparition d'un grand diplomate" Laurent Fabius évoque "son engagement dans la construction de l'Europe". Et des réactions régionales rendent également vivement hommage à l'homme politique:
Alain Juppé: -"C’est avec une grande émotion que j’ai appris ce matin la disparition de Jean François-Poncet car nous avions des liens étroits teintés d’estime et de considération. Jean François-Poncet a, tout au long de sa vie, défendu les valeurs qui étaient les siennes : intégrité et dévouement au service de celles et ceux qui lui avaient accordé sa confiance.
En ces moments de tristesse je pense, en premier lieu, à sa famille. Je pense, aussi, à nos voisins et amis du Lot et Garonne, département à la défense duquel il a consacré une grande partie de son action politique, œuvrant pour son aménagement et son développement économique en le dotant d’équipements tels que l’Agropole, l’université et l’Ecole Nationale d’Administration Pénitentiaire. Je pense à la diplomatie française qu’il dirigea de 1978 à 1981 et où il su, lui le fils de diplomate, porter la parole de la France à travers le monde. Avec la disparition de Jean François-Poncet nous perdons un grand homme politique, au sens le plus noble du terme »

Alain Rousset -" C'est avec une profonde tristesse que j'ai appris la disparition Jean François-Poncet. C'était un homme pour qui j'avais la plus grande estime au-delà de nos engagements politiques différents. Très attaché au département du Lot-et-Garonne où étaient ses racines, Jean-François Poncet avait fait du développement économique de ce territoire, qu'il aimait avec passion, l'un des moteurs de son action, avec notamment l'Agropole d'Agen. Bénéfique, la politique qu'il avait impulsée a d'ailleurs été poursuivie après son retrait de la vie publique. Ministre des affaires étrangères de 1978 à 1981, c'est avec la même passion que Jean-François Poncet s'était consacré à la marche du monde, son autre passion. La France et le Lot-et-Garonne perdent avec lui un homme intègre, chaleureux et passionné ».
Pierre Camani président du Conseil général de Lot-et-Garonne- "Comme beaucoup de Lot-et-Garonnais, la disparition de Jean François-Poncet m’a surpris et attristé. Je salue le parcours et je rends hommage à l’homme, au parlementaire, à l’ancien président du Conseil général et à l’ancien ministre des Affaires étrangères. Jean François-Poncet a incontestablement marqué le Lot-et-Garonne de son empreinte.
Président du Conseil général de 1978 à 1994, puis de 1998 à 2004, sénateur de Lot-et-Garonne de 1983 à 2011, il a profondément marqué le département. L’implantation du parc d’attractions Walibi, la création de l’Agropole, le développement de la navigation… sont quelques exemples de ses réalisations les plus marquantes. J’ai été son opposant au Conseil général de 2001 à 2004 et je garde le souvenir de ses talents d’orateur, de ses qualités intellectuelles et politiques, de son légendaire humour mais aussi de son âpreté dans le combat politique. Au Conseil général, chacun a en mémoire l’action et les interventions de notre ancien collègue.
J’exprime mon émotion devant cette disparition et j’adresse, en mon nom personnel, ainsi qu'au nom des membres de l'Assemblée départementale, mes plus sincères condoléances à son épouse, Marie-Thérèse, ses enfants, sa famille et ses proches ».
Mercredi 18 Juillet 2012

Lu 859 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com