L'e-santé cherche sa voie en France



Solange Ménival et les représentants des autres régions (Ph Paysud)
Solange Ménival et les représentants des autres régions (Ph Paysud)
La région Aquitaine, leader dans le domaine de « l'e-santé, » accueillait durant 3 jours, au Palais des Congrès de Bordeaux-Lac; des professionnels de la santé, des patients et des institutionnels afin d'examiner la mise en oeuvre de ces nouvelles techniques de la communication. 400 professionnels (praticiens des cliniques, hôpitaux, assurance maladie, industriels des NTIC etc.) y participaient Ces premières "Rencontres nationales e-santé » étaient organisées par l’Union des Médecins Libéraux d’Aquitaine (URPS-ML Aquitaine) et Congrès et Expositions de Bordeaux, en partenariat avec l’Association nationale de Télémédecine (ANTEL), avec le soutien du Conseil régional d’Aquitaine.
Les médecins libéraux entendent être des acteurs à part entière dans ces évolutions qui sont censées répondre aux pénuries de dispositif médical, améliorer la rapidité et l'efficacité des soins, voire réduire les coûts. Les congressistes ont examiné les nombreuses expérimentations qui sont actuellement en cours afin d' évaluer l’impact des outils informatiques sur la prise en charge des patients et la coordination entre les professionnels de santé.
En marge de ces instances, à l'initiative de Solange Ménival, vice-présidente du Conseil régional d'Aquitaine, en charge de la santé, et présidente du réseau européen des Région ENRICH, une table ronde a été organisée avec la participation des représentants des Régions Andalousie, Euskadi (Espagne), et d'Umbrie (Italie)..On a pu constater l'avance en la matière de ces régions, en particulier l'Andalousie. Selon les représentants de cette province ces systèmes donnent satisfaction, et on constate un bon retour sur investissement. Mais en Andalousie le dossier médical informatisé du patient est en place, ce qui n'est pas encore véritablement le cas en France. Les rendez-vous avec les médecins (9 millions dans l'année) se prennent par l'intermédiaire d'Internet; les différents acteurs médicaux sont interconnectés, ce qui facilite les échanges rapides d'information. Plus besoin de papier.
En milieu rural ces NTIC appliquées à la santé présentent un intérêt particulier. Mais selon Solange Ménival, elles ne modifient pas le contexte pour ce qui est de l'accès aux en maternités. Sauf qu'elles peuvent être un outil en matière de diffusion de l'information. La mère malheureuse du Lot eut pu, peut-être, mieux savoir ce qu'elle devait faire.....
Dimanche 11 Novembre 2012

Lu 362 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com