L'économie aquitaine en quête de remèdes anti-crise

Un air d'états généraux de l'économie de la région le 17 septembre à Bordeaux. Avec un regard sur les entreprises en difficultés et sur celles qui marchent



L'économie aquitaine en quête de remèdes anti-crise
Ce sera le jeudi 17 septembre prochain au Palais des Congrès de Bordeaux-Lac, la sixième édition de la "Journée de l'Economie Aquitaine", (informations pratiques par le lien ci-dessous) une initiative interconsulaire (chambres de Commerce et d'Industrie, Métiers et Artisanat, Agriculture). Ces états généraux régionaux de l'économie dont le thème est "rebondir face à la crise" se justifient particulièrement cette année puisqu'ils ont à prendre en compte les mauvais chiffres de l'entreprise Aquitaine, et à trouver les moyens de sortir de l'ornière. Les organisateurs ont à cet effet élaboré un programme particulièrement chargé avec ateliers de travail le matin, et mise en commun en séance plénière l'après-midi. Cela tout en s'assurant l'éclairage d'économistes de renom tel Jean-Paul Betbézé (Crédit Agricole) et Henri Bourguinat (Université de Bordeaux IV). Le contexte de ralentissement économique semble au moins assurer la réussite de cette journée sur le plan de la participation puisqu'on en est déjà à plus de 400 inscriptions. L'objectif et l'espoir des entreprises, comme l'ont souligné à Bordeaux les trois présidents - Jean-Marie Berckmans, Maurice Praud et Dominique Graciet- est de tirer les leçons de cette crise et de prendre un nouveau départ. Se référant à un proverbe chinois, le président de la CRCI estime qu'en un sens la crise fournit cette opportunité. A ses yeux, les ressources on peut les trouver dans l'expérience des autres et dans la mise en commun.

Enquête:ça va mal pour beaucoup

Il y a cependant urgence à redresser la barre. Les résultats d'une enquête effectuée pour l'occasion auprès de 1600 entreprises d'Aquitaine ne sont pas vraiment réjouissants. Près de 63% d'entre elles estiment que leur chiffre d'affaire a été "impacté" par la crise. Pour les entreprises agricoles, on atteint même 73% avec l'incidence de la tempête. 43% des entreprises non agricoles ont vu leur marge se réduire, et cette indicateur monte à 60% en agriculture. De plus, 17% des entreprises sondées ont réduit leurs effectifs ou envisagent de la faire. Et, inquiétant pour l'avenir, on assiste à un gel des investissements. C'est le cas pour 49% des entreprises (67% dans le secteur agricole, 55% dans l'artisanat, 24% dans le commerce et l'industrie). Concernant l'avenir, plus de 39% des chefs d'entreprise aquitains prévoient une aggravation de la situation économique alors que 25% espèrent une amélioration.
Les secteurs qui souffrent le plus de la mauvaise conjoncture sont ceux du bâtiment, des services dont l'hygiène et beauté, et dans le domaine agricole, la viticulture, l'élevage laitier, les fruits et légumes. La situation devient particulièrement préoccupante pour le vin de Bordeaux avec la baisse des exportations et une récolte 2009 qui s'annonce abondante et de qualité. Autre indicateur:le nombre des défaillances d'entreprise est passé de 600 en 2007 à 800 en 2008. S'ajoute à cela le cas de la Célanèse (64) dont l'arrêt d'activité est annoncé pour la fin de l'année. 350 licenciements en perspective, et une amputation de 500 000t de trafic (méthanol) pour le Port de Bayonne.

L'innovation paye

Mais tout n'est pas noir pour l'Aquitaine. On espère des retombées du contrat probable d'exportation du Rafale vers le Brésil, encore que la technologie doive suivre. Plus encourageant sans doute est le fait que malgré la crise des entreprises d'Aquitaine tirent leur épingle du jeu. Le secteur du tourisme enregistre de bons résultats. Les choses vont aussi plutôt bien pour des entreprises comme Celsa (aciérie sur le Port de Bayonne), 2Moro, (logiciels en aéronautique à Bidart), Exosun (Panneaux photovoltaïques à Martillac), Implanet ( implants, Martillac), Kimo (instruments de mesure pour la surveillance de l'air à Montpon). Le bassin du port de Bayonne se révèle comme performant dans le domaine de la métallurgie puisqu'une aciérie italienne y est en cours d'implantation.
Les PME se portent bien également au Pays Basque. Les faits confirment ainsi le bien fondé des paroles de Jean-Marie Berckmans pour qui "la seule issue est l'innovation".
Pour les entreprises confrontées aux conséquences de la crise les chambres consulaires ont mis en place des dispositifs de soutien. La région Aquitaine, comme le soulignait son représentant Henri Houdebert, apporte elle-aussi sa contribution à travers l'aide à l'investissement et un plan de relance de l'économie.

Taxe: le Petit Poucet doit-il payer?

Ce contexte d'incertitudes se prête-il l'instauration d'une taxe carbone? Les réponses des trois présidents ont été plutôt prudentes, voire quelque peu embarrassées. . "Qui serait heureux de payer plus d'impôt " a cependant remarqué Jean-Marie Berckmans. Domique Graciet (Chambre régionale d'agriculture) a déploré que le dispositif annoncé ne permette pas à l'agriculture "d'encaisser les dividendes", notamment à travers la forêt "qui est un piège à carbone". A ses yeux les sylviculteurs devraient pouvoir prétendre "à un crédit carbone".Pour lui il est également "impensable que l'on ne prenne pas en compte le chantier de reconstruction de la forêt". Quant à Maurice Praud (Métiers et Artisanat) alors que l'on avait comparé la France à un confetti sur la planète, il a estimé "qu'il faudrait une réflexion européenne, voire mondiale "sur le sujet. "Seul le Petit Poucet doit-il payer?" a-t-il interrogé.

LE POINT SUR LA SITUATION AGRICOLE AQUITAINE (lire sur Aqui.fr)
Mercredi 9 Septembre 2009

Lu 955 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com