LGV vers Toulouse et Dax:le gouvernement passe en force et le CADE s'indigne



Ph DR
Ph DR
A quoi peut bien servir une enquête d'utilité publique? Le secrétaire d'Etat aux transports, le Landais Alain Vidalies, vient d'annoncer à l'occasion de la fête du PS que le gouvernement a décidé de signer la déclaration d'utilité publique concernant les projets de LGV vers Dax et Toulouse. Donc, de ne pas tenir compte de l'avis négatif qu'avait émis la Commission d'enquête. Le gouvernement s'est aligné sur les positions des "grands élus" du sud-ouest qui soulignaient les retombées économiques pour le développement de la région, et il invoque la nécessité de combler le retard par rapport au Sud-Est. Aussi Alain Rousset et Alain Juppé affichent leur satisfaction. Il n'en est pas de même du CADE (Collectif des Associations de Défense de l'Environnement Pays Basque et Sud Landes) qui déclare notamment dans un communiqué:
" Bon sens et démocratie:Les Grandes Victimes-Le gouvernement a tranché. Après l’avis défavorable de l’enquête publique, il déclare quand même le projet de LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax d’utilité publique. Les citoyens se sont prononcés à plus de 90% contre ce projet mais nos gouvernants n’en tiennent pas compte. Et pourtant, François Hollande a enjoint le gouvernement « d'engager un chantier sur la démocratie participative de manière à ce qu'il ne puisse plus y avoir de contestation avec des formes inacceptables de violence». Aujourd’hui il est devenu sourd aux aspirations de la population et a décidé de passer en force, contre l'avis majoritaire des citoyens et des élus de terrain. De plus, l’Etat s’est affranchi des conclusions des assises du ferroviaire, des rapports Mariton, Bianco et Auxiette, des recommandations de la commission Mobilité 21, des avertissements de la Cour des comptes, des réserves de l’Autorité environnementale et du Commissariat Général à l’Investissement (CGI). A travers cette décision, il contredit ses propres prises de position et cède, couard, à l’approche des élections, aux injonctions et aux menaces d’une poignée de grands élus.
Une décision qui suscite une indignation que les citoyens ne tarderont pas à manifester"

Après un long rappel des faits et des prises de position, le CADE conclut: "On voudrait se moquer des citoyens que l’on ne s’y prendrait pas autrement!"
Samedi 26 Septembre 2015

Lu 241 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com