La Chine et l'organisation sauvent le marché des vins de Bordeaux


Les fruits de l'exportation et des mesures de gestion du marché dans le cadre de l'interprofession et du Plan Bordeaux


G.Haushalter,président; F.Jumeau, direct.marketing (Ph Paysud)
G.Haushalter,président; F.Jumeau, direct.marketing (Ph Paysud)
Le CIVB (Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux), est entré lui-aussi dans le concert des conférences de presse de rentrée. Son président, Georges Haushalter, a ainsi fait le point sur l'économie du vin de Bordeaux devant de nombreux journalistes. Un tour d'horizon sur des éléments déjà connus, mais cette intervention aura tout de même apporté un certain nombre d'éclairages. Côté vendanges d'abord: il ne semble pas que la récolte en cours préoccupe excessivement les acteurs de l'interprofession. La production ne dépasserait pas les 6 millions d'hectolitres, mais se situerait tout de même au-dessus de la capacité actuelle d'absorption du marché qui est de 5,4 millions d'hectolitres. S'y ajouterait un débouché de 200 000 hl environ pour des vins sans IG (Indication Géographique). Le président du CIVB reconnait ainsi l'existence d'un créneau de marché pour.... des vins de table de Bordeaux.
Parallèlement, le marché est- et sera-aidé par les dispositions du Plan Bordeaux Demain, et celles de l'interprofession. Celle-ci dispose désormais d'un outil d'intervention baptisé Mercure qui permet d'acheter et de stocker des vins qui risqueraient de faire chuter les cours. Le dernier accord interprofessionnel, et c'est une confirmation apportée par Georges Haushalter, a finalement été validé par les pouvoirs publics, et il imposera une mise en réserve d'une part de la récolte déterminée en fonction des décisions de chacune des organisations de gestion des appellations. Une mesure qui découle d'une discipline collective, et qui n'est pas assortie de soutien financier, souligne le président du CIVB.

La Chine incontournable

Redressement naturel du marché, ou anticipation de l'effet des mesures d'organisation, les cours des bordeaux se redressent et se situent désormais entre 900 et 1000€ le tonneau. Les exportations contribuent à l'embellie, en particulier vers la Chine. "Nous sommes en progression de de 23% en volume et de 34% en valeur, a souligné Georges Haushalter. Les vins de Bordeaux ont progressé plus sur ces 6 derniers mois que sur les 12 mois de l'année 2010. La contribution la plus importante relève de la Chine, mais la plupart des pays participent à la hausse. La hausse en volume n'est pas seulement portée par le haut de gamme:les deux tiers des gains sont acquis sur des vins expédiés à moins de 4,5€ la bouteille". La Chine est devenue le premier marché des bordeaux, et "un accord de coopération renforcé" avec les autorités de ce pays a été signé. Bordeaux espère ainsi faciliter la reconnaissance de l'indication géographique par Pékin, et obtenir de l'aide dans la lutte contre la contre-façon. La Chine investit également dans le vignoble bordelais, notamment dans l'Entre-deux-Mers. Pour le président du CIVB, il ne faut pas s'en alarmer., mais plutôt en attendre des appuis. "C'est une tradition: le Bordelais a toujours accueilli des investisseurs étrangers".
Il y a cependant à faire sur le marché français qui absorbe encore 60% des volumes,mais qui subit la pression de la grande distribution. La diversification de l'offre est au programme avec notamment le lancement sur le millésime 2012 du claret, un vin rouge AOC léger, fruité, à boire rapidement. Un renouveau puisque le claret fut jadis très apprécié sur le marché anglais, et contribua au mouvement d'exportation vers ce pays. Au programme également pour la fin de l'année, un nouveau plan de communication. Par aileurs, Georges Haushalter n'a pas été tendre pour les contestataires du CIVB "qui, dit-il, n'ont rien à proposer"...
A noter enfin que le président de l'Office du Tourisme de Bordeaux, Stéphane Delaux, est venu présenter l'évènement Bordeaux fête le vin à Québec qui aura lieu du 6 au 9 septembre 2012, dans le cadre du jumelage des deux villes. Nous y reviendrons.
G.G.

Mercredi 21 Septembre 2011

Lu 675 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com