La pépinière viticole française en pôle position



La pépinière viticole française en pôle position
Le Congrès de la Fédération Française de la Pépinière Viticole (FFPV), qui s’est tenu dernièrement en sud-Ardèche, s’est une nouvelle fois montré très rassembleur, avec plus de 250 professionnels de tout l’Hexagone, fiers de leur savoir-faire, de leurs engagements pour la qualité, etde leur filière dynamique.
  • 220 MILLIONS DE PLANTS
Le Secrétaire Général Patrice Gentié a rappelé tout d’abord que la FFPV regroupe les 13 syndicats régionaux, que la pépinière française, ce sont 220 millions de plants, représentant une progression de 12 % par rapport à l’an dernier. Elle occupe la 1ère place de la production mondiale de plants de vignes, et représente à elle seule 40 % de l’offre européenne. La Fédération regroupe 95 % de la production française: environ 350 adhérents et 563 producteurs de plants. Le CA de la filière atteint 250 millions d’euros, et c’est une activité fort utilisatrice de main-d’œuvre, avec 5000 équivalents temps plein + la production des porte-greffes qui demande plus de main d’œuvre saisonnière.
L'année atypique 2015, démontre la capacité de rebond de la Pépinière. En effet, la demande est très soutenue, alimentée notamment par les mesures OCM, les restructurations et les plans collectifs. Si la filière a produit 200 millions de plants en pépinière plein champ (des plants arrachés à l’automne 2014 et vendus en 2015), elle n’a pas pu répondre à toute la demande en raison de taux de reprise historiquement bas soit 50 % («on est sur un matériel vivant» rappelle le président David Amblevert). Cela a entraîné des reports de plantations pour les viticulteurs, minimisés sur la façade atlantique grâce à la fourniture de plants en pots, qui sont hélas très peu utilisables dans les pépinières de la vallée du Rhône (en raison du mistral,de la météo, et du taux d’humidité dans l’air).
  • BOND DU PLANT EN POT
La production de plants en pots a fait un bond de 11 millions en 2014 à 20 millions en 2015, elle représente 10 %de la production, dans les régions Aquitaine-Val de Loire-Midi Pyrénées. Les plants en pots se développent aussi dans le Languedoc Roussillon grâce au goutte à goutte. 2016 s’annonce globalement dynamique, mêmesi les taux de reprise ne sont pas encore connus.
Il est à noter par ailleurs qu'un plan de compétitivité de la filière a été approuvé par les syndicats régionaux.
  • PARTENAIRES DE LA VITICULTURE
On retiendra aussi ce commentaire de David Amblevert :« A tort nous ne parlions pas assez de ce que nous faisons en termes de traçabilité. Nous demandons maintenant au Ministère de l’Agriculture une mention supplémentaire: sur les étiquettes bleues qui font office de passeport phytosanitaire européen PPE, apposer le pays d’origine des greffons et porte greffes(3 origines seront indiquées: le greffon, le porte greffe, etle pays de l’assemblage) Nous ne sommes pas des simples fournisseurs, mais des partenaires de la viticulture».
(D'après le communiqué)
Mardi 1 Décembre 2015

Lu 176 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com