La suite des Etats Généraux de l'Industrie: l'affaire de l'Etat


Grand emprunt, grande intervention de l'Etat pour tenter de relancer l'industrie. Point d'étape en Aquitaine avec le Préfet de Région


Ph Paysud
Ph Paysud
L'Etat et le centralisation reprennent la main en matière d'impulsion de l'économie. La seconde étape des Etats Généraux de l'Industrie aboutissant "aux investissements d'avenir" dont l'égilibilité sera du ressort de deux groupe d'experts, en est la démonstration. Au vu de ce qui a été présenté et commenté à Bordeaux par le préfet de la Région Aquitaine, Dominique Schmitt, on ne peut s'empêcher de songer aux temps passé, ceux de la planification et des contrats de plan qui cultivaient les partenariats.... Toutefois les choix ne sont pas pour demain -la finalisation (hasard?) est annoncée pour début 2012- mais ils risquent de provoquer quelques grincements de dents. C'est en effet de la répartition -au plan national- du grand emprunt national de 35 milliards d'euros "supervisé par le commissariat général à l'investissement" dont il est question. Une répartition qui doit s'appuyer sur les 23 mesures retenues par l'Etat "pour renforcer la politique industrielle française". En l'état actuel des choses, en Aquitaine trois filières sont sélectionnées: l'aérospatial, l'éco-industrie et l'énergie, les industries et technologies de santé. Il est cependant souligné que ces trois branches ne sont pas limitatives. Des projets locaux pourraient être pris en compte comme la mise en place à Bordeaux d'une filière de démantèlement des navires qui avait été suggérée par la CGT. Les PME ne sont pas, elles non plus exclues, puisque, au plan national, rappelait le préfet, 6,5 milliards d'euros leur sont réservés.

260 hectares de photovoltaïque à Cestas

Dominique Schmitt, lors de ce point d'étape, a souligné que l'Aquitaine est bien placée pour bénéficier de cette relance industrielle. Sur certains dossiers la concertation avec Midi-Pyrénées est toutefois nécessaire. On note aussi que des projets démarrent sans attendre la manne nationale. Le préfet a en effet indiqué qu'il vient d'autoriser le projet photovoltaïque de First Solar de Cestas (Gironde) qui porte sur 270ha, lequel implique une opération de reboisement. Il a aussi laissé entendre qu'un investissement créateur d'emplois dans le domaine des éco-énergies pourrait aboutir au Verdon (Gironde).
Les dossiers de candidature et les cahiers des charges seront mis en ligne sur le site du ministère de l'Industrie, et de l'opérateur concerné ( Oseo, CDC, ANR ou ADEME). Au niveau régional c'est le pôle "Economie, Entreprises , Emploi " de la DIRECTE qui sera l'interlocuteur privilégié des entreprises pour les guider dans la finalisation de leurs projets. "La sélection finale, lit-on dans le communiqué, se fera par l'Etat sur la base d'un travail préalable d'évaluation. Celle-ci s'appuiera notamment sur les avis d'un groupe indépendants d'experts internationaux et d'un groupe technique interministériel. Au cours de cette phase, le Préfet de Région sera invité à donner son avis sur les projets à périmètre régional." Les choix définitifs sont donc annoncés pour le premier trimestre 2012...
Mercredi 6 Octobre 2010

Lu 1395 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Mercredi 28 Juin 2017 - 20:20 La Corée du Sud croit au voyage en tube

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com