Le SIAD et L'EAU: Jean Dionis du Séjour déplore que la Haute-Garonne bloque le projet Charlas


Un SIAD d'Agen sous le signe de la crainte de la pénurie d'eau. Des projets innovants pour récupérer l'eau du fleuve. Mais le député-maire d'Agen pointe du doigt le conseil général de l'amont


Ph Paysud
Ph Paysud
Même des agriculteurs de la Confédération Paysanne en conviennent: impossible de faire du maraîchage et de l'arboriculture sans eau. Pour ces productions, plus que jamais l'eau c'est la vie. Or, en ce printemps 2012, le spectre de la sécheresse est déjà là. 30 à 40% de déficit pour ce qui est de la pluviométrie. C'est dire que le soleil qui règne sur la vallée de la Garonne et sur le SIAD (Salon International de l'Agriculture Durable) avive les inquiétudes à propos de la ressource en eau, un thème qui était d'ailleurs retenu par les organisateurs d'une manifestation au sein de laquelle les conférences semblent damer le pion à l'exposition de matériel. Des solutions innovantes ne font pas moins partie du profil du SIAD, lequel les récompense d'ailleurs à travers l'attribution de trophées (voir plus loin).
L'innovation on la trouve également à travers les nouvelles techniques de pilotage de l'irrigation qui permettent de sérieuses économies, lesquelles sont notamment mises en oeuvre par des entreprises spécialisées, dont Agralis, filiale de l'ACMG (Association Climatologique de la Moyenne Garonne). Le directeur scientifique de cette association, Jean-François Berhoumieu, désormais très sollicité au plan régional, voire national, et fort de plusieurs constats ou découvertes, propose des solutions susceptibles de réconcilier agriculteurs et citadins, comme la création de ceintures vertes autour des villes, qui auraient le mérite d'assurer une agriculture de proximité, mais aussi, de rafraîchir la cité en été. La végétation irriguée contribue en effet a faire baisser nettement le thermomètre, et donc à limiter l'usage des climatisations. Cependant -même si on l'utilise avec parcimonie- il faut disposer d'eau.

Le député-maire d' Agen au créneau

M. Dionis du Séjour (Ph DR)
M. Dionis du Séjour (Ph DR)
Alors des projets audacieux sont dans l'air. J-F Berhoumieu estime fort possible, au vu du niveau de la Garonne en période de fonte des neiges, de prélever 1% de ce débit et d'utiliser le canal du Midi pour son transport. Des réserves pourraient être alimentées, et les gravières servir au stockage et à la réalimentation des nappes. Pour le directeur de l'ACMG, il est aussi nécessaire "de réfléchir à une nouvelle génération de lacs collinaires", ceux -ci étant conçus pour renvoyer de l'eau dans les rivières, et la dénitrifier. Encore un moyen "de combler le fossé qui sépare ville et campagne". Il faut noter d'ailleurs qu'à l'initiative du Conseil général, et suite à des états généraux de l'agriculture, le Lot-et-Garonne travaille à la mise sur pied d'un projet pilote consensuel qui pourrait avoir valeur d'exemple au plan national.
Quoi qu'il en soit, selon les estimations, il faudra 80 à 100 millions de M3 d'eau de plus dans 20 ans, et cela pas seulement pour l'agriculture. La ville a aussi a ses besoins. Ainsi le député-maire d'Agen Jean Dionis du Séjour, s'inquiète-t-il pour une agglomération de 100 000 habitants, et à ses yeux, pour l'alimenter en eau il ne suffit pas de déplacer une crépine. Il souligne qu'il s'agit de trouver un équilibre entre économie et ressource . Mais pour M. Dionis du Séjour, "il y a des situations d'échec" comme le projet de grand barrage en amont de la Garonne (projet Charlas,110 million de m3). Selon lui, le responsable en est le conseil général de Haute-Garonne et son président " qui, en proposant quatre sites alternatifs bloque le projet".
Le besoin d'eau est aussi pris en compte par la région Aquitaine qui, comme l'a dit son vice-président Jean-Pierre Raynaud, "au lieu de geindre s'est engagée dans l'action".
Tout ceci semble découler du réchauffement climatique. Les chercheurs de l'INRA s'efforcent quant à eux d'indiquer les modifications prévisibles pour l'agriculture. En ce qui concerne la viticulture, ainsi que l'a expliqué Nathalie Ollat, tout n'est pas négatif.
Gilbert Garrouty

Les Trophées de l'Innovation

Le SIAD et L'EAU: Jean Dionis du Séjour déplore que la Haute-Garonne bloque le projet Charlas
Médaille d'Or à TCSD COMSAG-UNICOQUE - Système de gestion globale de l'irrigation- (Ph Paysud)

Le SIAD et L'EAU: Jean Dionis du Séjour déplore que la Haute-Garonne bloque le projet Charlas
Médaille d'Argent à Agralis Services -Enregistreur Sentek Multi- (Ph Paysud)

Mercredi 28 Mars 2012

Lu 833 fois
Notez


Paysud tv | PaysudScope | Alimentation | Art classique | Café pays | Cinéma et tél. | Cuisine | Economie | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Société | Talents d'ici | Tourisme | Régions | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir






Les vidéos à la Une





La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014



Recevez notre infolettre


Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click