Les agriculteurs craignent de s'égarer dans le labyrinthe de Télépac


La FDSEA de la Gironde dénonce la complexité. En Lot-et-Garonne, Serge Bousquet-Cassagne écrit au préfet pour solliciter un report de la date butoir


Le dossier sur Télépac:une centaine d'entrées en PDF
Le dossier sur Télépac:une centaine d'entrées en PDF
Il existe un dicton selon lequel "l'agriculture manque de bras". C'est bien cas aujourd'hui puisque les agriculteurs sont en quête d'innovation et d'automatisation pour remplacer une main d'oeuvre qui fait défaut. Il semble en tout cas que dans les bureaux de la Commission européenne, comme dans ceux du ministère français de l'agriculture, l'on ne manque ni de "plumes" ni de têtes pensantes. Le recours au papier est désormais banni pour ce qui est des formalités permettant aux agriculteurs d'obtenir les soutiens de la PAC (Politique Agricole Commune) et l'on eut peut penser que l'ère de l'ordinateur allait simplifier les choses. Erreur, car pourquoi faire simple lorsque l'on peut faire compliqué! La FNSEA s'est émue dernièrement de cette dérive, et c'est aussi le cas de la FD de la Gironde qui organise ce lundi une démonstration sur le terrain en forme de "téléréalité".
Elle explique ainsi que depuis le 27 avril, la télédéclaration des dossiers PAC est ouverte pour les exploitants agricoles qui souhaitent bénéficier des soutiens de la PAC et doivent donc déclarer leurs surfaces, leurs productions végétales et (ou) animales. Ces soutiens publics leurs sont indispensables pour survivre, et même avec eux "nombre d'exploitations agricoles connaissent déjà des difficultés à équilibrer leurs comptes. Sans ces soutiens publics, une grande majorité des exploitations agricoles seraient contraintes de cesser leur activité" souligne le syndicat. Le quel ajoute: "la nouvelle Politique Agricole Commune qui se met en place cette année est à ce point complexe que les agents des administrations décentralisées du Ministère de l'Agriculture peinent à en comprendre le fonctionnement et la procédure de télédéclaration. La situation est d'autant plus aberrante que toutes les règles relatives à l'application française de cette n-ième PAC ne sont pas définies et encore moins précisées, tandis que les agriculteurs doivent saisir leurs dossiers !
"Les techniciens et ingénieurs des organisations agricoles eux-mêmes peinent à utiliser "Telepac". Comment peut-on imaginer que les exploitants agricoles, dont la plupart ne sont pas des spécialistes de l'informatique et n'ont pas eu le temps d'assimiler de nouvelles règles (quand elles sont connues !), puissent saisir leur dossier PAC sans commettre d'erreur ?"

La FDSEA de la Gironde invite les députés et sénateurs à constater par eux-mêmes la complexité de la situation et l'extrême difficulté à compléter certaines déclarations PAC, en assistant à la saisie du dossier PAC d'une exploitation girondine de leur circonscription. Rendez-vous est donné ce lundi à Monségur. La députée socialiste Martine Faure doit y participer.

Les agriculteurs craignent de s'égarer dans le labyrinthe de Télépac
La télédéclaration:44 pages et s'y retrouver avec les parcelles vues d'en haut!...

Lot-et-Garonne:lettre au préfet

Serge Bousquet-Cassagne, président de la Chambre d'agriculture vient de demander au Préfet par courrier, de repousser la date butoir de dépôt des dossiers PAC du 9 juin au 30 juin.
« La campagne PAC 2015 se déroule dans les pires conditions pour tous : agriculteurs, organismes de conseil et services de la DDT. Nous avons 25 agents confecteurs PAC mobilisés. Nous sommes, les uns et les autres, dans l'obligation de revoir tous nos plans de charge pour donner la priorité à la campagne. Nous souhaitons, pour les agriculteurs, faciliter le traitement des dossiers PAC devenus d'une complexité totalement surréaliste. Où est la simplification ? Où est la rationalisation. Où sont le bon sens et la raison?"
Mardi 19 mai:"Kafka et Ubu sont sur Télépac"
Serge Bousquet-Cassagne s'adresse ainsi au préfet de Lot-et-Garonne:
" Monsieur le Préfet ne va plus « aux champs », il va à la Candélie, pardon, il va voir comment fonctionne Télépac.
Et bien qu'il s'instruise, qu'il dessine les SIE, les tournières des semences, les îlots, les parcelles, les haies de plus de 10 mètres, les haies de moins de 10 mètres et surtout, surtout qu'il ne se trompe pas car s'il venait à faire une erreur, son salaire se verrait amputé d'autant.
Pauvre France ! Nos amis de la DDT et les agents de la Chambre d'agriculture font tout ce qu'ils peuvent pour limiter les dégâts. Merci à eux.
De plus, cette nouvelle PAC 2015/2019, au nom de "l'égalité" va faire perdre à la Ferme Lot-et-Garonne entre 15 et 20 milions d'euros par an.
M. Le Préfet au secours, ils sont devenus fous!!!"

Dimanche 17 Mai 2015

Lu 278 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES












Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com