Les chambres de commerce et d'industrie vent debout contre le gouvernement


L'amputation de leurs ressources fiscales mettrait en cause de nombreuses activités et créerait 6000 chômeurs de plus


L'AG des CCI (DR)
L'AG des CCI (DR)
Rien ne va plus entre un gouvernement aux abois et les chambres de commerce et d'industrie qui entendent poursuivre leurs actions en toute liberté. La CCI de Bordeaux s'aligne ainsi sur la grande colère qui vient d'être manifestée au plan national. Elle explique:
"L'Assemblée générale de CCI France du 27 mai a adopté, à une très large majorité, au nom de la défense des entreprises, une motion de défiance vis-à-vis du gouvernement. En votant cette motion, les présidents des CCI de France dénoncent l’attitude du gouvernement qui n’écarte pas explicitement les préconisations de la mission IGF - CGEIET - IGAS. Une mission qui propose de réduire de plus de 30% les ressources fiscales du réseau d’ici 2017 et de faire disparaître leurs fonds de roulement.
"Les Présidents des CCI ont rappelé les conséquences désastreuses pour les entreprises et les territoires qu’entraîneraient de telles décisions :
- Fermetures de CFA et réduction du nombre d’apprentis de 100 000 actuellement à 70 000 en 3 ans ;
- Menace sur la pérennité d’aéroports, de ports de pêche, de ports de commerce, de parcs d’exposition et palais des congrès, de zones d’activité, essentiels à l’attractivité des territoires ;
- Arrêt des formations en direction des demandeurs d’emploi, des jeunes en contrat de professionnalisation, des salariés en reconversion professionnelle dans les bassins d’emploi en difficulté.
- Suppression de 6000 emplois sur 26 000 que compte le réseau des CCI.
Par cette motion, ils actent la décision de suspendre tous les travaux en cours avec le Gouvernement, tant au niveau national, que régional et territorial, ainsi que celle de ne plus promouvoir les politiques publiques, notamment le Pacte de responsabilité. Cette suspension prend effet immédiatement et jusqu’à ce que le Gouvernement ait pris une décision que les CCI espèrent raisonnable, évitant ainsi de casser l’économie dans les territoires et préservant l’emploi des collaborateurs impliqués du réseau des CCI"

Les décisions de CCI France

Les CCI de France précisent dans leur motion:
"En conséquence et jusqu’à ce que le Gouvernement ait rétabli la confiance indispensable à la poursuite de la collaboration avec les CCI au service de l’économie de la France
Ils décident :
  • De suspendre tous les travaux en cours avec le Gouvernement, tant au niveau national que régional et territorial,
  • De se retirer de l’APCE, du GIP « guichet entreprises », du portail international, du chantier du fret ferroviaire, des conventions de politique de la ville, des assises de l’entrepreneuriat,
  • De ne plus promouvoir les politiques publiques, en particulier le pacte de responsabilité qui risque d’être un jeu de dupes comme le pacte de confiance signé avec les CCI,
  • De ne plus transmettre les données relatives au fonctionnement des CCI et de ne pas transmettre les budgets exécutés 2013,
  • De mener, en responsabilité, leurs missions et en particulier celles d’appui aux entreprises et aux territoires, mais sans plus en rendre compte à l’Etat."
Vendredi 30 Mai 2014

Lu 178 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com