Les sylviculteurs ne veulent pas perdre la guerre contre le nématode du pin


Le Syndicat du Sud-Ouest s'élève contre le peu de mobilisation de l'administration du ministère de l'Agriculture face à ce risque "majeur"


MM. Lafon,Pinaudeau,Dumontet (ph Paysud)
MM. Lafon,Pinaudeau,Dumontet (ph Paysud)
"Y a-t-il un pilote dans l'avion?" C'est la question que viennent de poser, à Bordeaux, les sylviculteurs du Sud-Ouest par l'intermédiaire des dirigeants de leurs structures, Bruno Lafon, président du Syndicat et de la caisse Phyto Forêt, Christian Pinaudeau, secrétaire général du Syndicat, Eric Dumontet, secrétaire de la caisse Phyto Forêt. Une façon de "réveiller" et de placer devant ses responsabilités, l'administration du ministère de l'Agriculture, qui, selon eux, ne se mobilise pas en face d'un nouveau risque qui menace la forêt de pins: le nématode.
Or, ce ravageur qui peut faire mourir les arbres en quelques jours est présent de l'autre côté des Pyrénées, en Espagne et au Portugal, à deux pas de la forêt de pins maritimes. Les dirigeants du syndicat des sylviculteurs du sud-ouest ont rappelé qu'ils tirent le signal d'alarme depuis 2015, mais qu'ils ne voient que hésitations, demandes de notes jamais suivies d'effets, fuite des responsabilités (....) côté administration.
Bruno Lafon -qui a souligné que le nématode doit figurer au rang des risques majeurs comme la tempête et l'incendie- a souligné que l'objectif est de mettre en place un système préventif comparable à celui de la DFCI (Défense contre l'Incendie) avec le recours aux moyens d'observation modernes apportés par les satellites. Pour ce faire la profession s'est déjà organisée en mettant sur pied la Caisse Phyto Forêt et un Fonds Phyto qui, grâce à la contribution des membres -les chasseurs sont également impliqués-est doté de 230 000€. 3700 adhérents ont accepté de participer, ce qui met l'accent sur la motivation des sylviculteurs quant à la sauvegarde de l'état sanitaire de la forêt. Cette organisation vise à mutualiser la prévention et à soutenir la recherche. Il est à noter qu'il n'est pas question de traitement, mais de détecter suffisamment tôt d'éventuelles attaques. Divergence cependant sur la méthode: une directive européenne préconise l'abattage des parcelles, alors que le SS-O avance une solution de broyage....
Cependant pour que système fonctionne collectivement la reconnaissance par l'Etat des structures professionnelles est nécessaire. C'est elle qui se fait attendre. Bruno Lafon s'étonne de cette lenteur administrative mettant en parallèle, le cas des scolytes qui menaçaient les tas de grumes après la tempête, le préfet de région de l'époque, ayant fait débloquer la situation en faveur du traitement.
"Faudra-t-il, aujourd'hui, concernant les nématodes, attendre les premières attaques?" interroge Christian Pinaudeau.
G.G.

Les sylviculteurs ne veulent pas perdre la guerre contre le nématode du pin
L'éclairage du CRPF Aquitaine: "Le nématode du pin Bursaphelencus xylophilus est un ver microscopique originaire d'Amérique du Nord. Celui-ci a été accidentellement introduit au Portugal en 1999 et a depuis largement envahi le pays en causant des mortalités importantes sur Pin maritime notamment. En 2008 il est détecté pour la première fois en Espagne près de la frontière avec le Portugal.
Le nématode du Pin s'attaque à tous les résineux sauf les Thuya et les Tsuga. Les pins européens y sont particulièrement sensibles.
Le nématode du pin est transporté d'arbre en arbre par des cerambycides du genre monochamus. Au Portugal et en Espagne il est véhiculé par le Monochamus galloprovincialis. Cette espèce est largement répandue en Aquitaine où il ne cause pas de dégâts".
Vendredi 8 Septembre 2017

Lu 240 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Dimanche 5 Mars 2017 - 12:22 Photo:pays de Sancy en blanc

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES












Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com