Licenciements Cofinoga: la "pression" à l'ordre du jour



La région Aquitaine indique qu'une réunion s'est tenue ce mardi 28 février à la préfecture de région, à Bordeaux, suite à l'annonce de la suppression de 433 postes chez Laser Cofinoga, dont 397 salariés à Mérignac.
Outre le représentant de l'Etat, étaient présents les responsables de Laser Cofinoga, les organisations syndicales et les collectivités territoriales concernées par le dossier : les villes de Mérignac et Bordeaux, la Communauté urbaine de Bordeaux, le Conseil général de Gironde et le Conseil régional d'Aquitaine. Les collectivités en soutien aux organisations syndicales avaient sollicité le ministre de l'Economie pour que l'Etat se saisisse de ce dossier et souhaité la tenue d'une table ronde. Le président de la BNP, principal actionnaire de l'entreprise, a également été interpellé, à un moment où cette dernière vient d'annoncer près de 6 milliards d'euros de bénéfices et où Cofinoga reste également bénéficiaire. Au cours de la rencontre, les représentants des collectivités territoriales et les organisations syndicales ont mis l'accent sur l'insuffisance des propositions de reclassement proposées à ce jour au personnel.
Au maximum un quart des salariés concernés se verraient proposer un emploi à Mérignac ou dans la région bordelaise, sans déclassement. Les autres seraient contraints d'accepter un emploi déqualifié ou un changement de lieu de travail impliquant un déménagement, voire les deux. Les collectivités ont également insisté sur la nécessaire diversification des activités de Cofinoga afin d'assurer la pérennité de l'entreprise sur un long terme.
Les collectivités considèrent " qu'il serait profondément injuste que les salariés soient les victimes désignées d'un modèle économique qui a permis aux actionnaires de Laser Cofinoga - le groupe BNP et les Galeries Lafayette - de faire pendant des années de très forts bénéfices et d'afficher encore en 2011 une bonne santé financière. Elles entendent maintenir avec l'Etat la pression auprès des actionnaires pour le maintien des fonctions et de l'activité des sites aquitains et l'amélioration des offres de reclassement afin de les rendre acceptables par les salariés de l'entreprise. Les collectivités territoriales dans une démarche commune, ont fait part de leurs préoccupations aux actionnaires de l'entreprise. De la même façon qu'elles sont mobilisées par l'avenir des entreprises en difficulté dans la région (Ford, Lagarde, Andrews...) les collectivités territoriales seront extrêmement vigilantes quant aux propositions concrètes faites par les actionnaires aux salariés".
(D'après le communiqué de la Région Aquitaine)

Mardi 28 Février 2012

Lu 923 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES






FOIRE INTERNATIONALE DE BORDEAUX

Salon de l'agriculture







Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com