Maïs: Maïsadour aussi...

A son tour la coopérative landaise adapte son prix de collecte



Maïsadour nous communique:
"Le principe de rémunération des productions aux adhérents de Maïsadour, en plusieurs étapes, permet de suivre au mieux les évolutions des marchés. Un système de paiement qui vise à satisfaire les attentes des agriculteurs. En 2009, le contexte est difficile pour les revenus et les trésoreries des exploitants agricoles.
Suivant la politique mise en place depuis plusieurs années, Maïsadour ajuste son prix d’acompte à 100€/tonne. Un prix qui tient compte des dernières informations sur le marché du maïs.
Ce prix est augmenté de bonifications tenant compte :
· des économies de charges de structure selon les volumes apportés,
· des éventuelles économies logistiques selon les conditions de livraison.
Diminution des frais de séchage
En 2009, la diminution des frais de séchage améliore le prix. Avec 15 % de baisse, Maïsadour va au-delà de la diminution liée au coût de l’énergie (estimée à moins 10 %). La forte baisse prévisible des humidités de récolte diminuera encore la réfaction moyenne de séchage. Ce qui ramène le total des économies de séchage à hauteur d’environ 8 €/tonne.
Un effort soutenu sur les prix
Pour 2009, l’acompte de 100 €/tonne et la diminution du coût de séchage nous conduisent à un équivalent prix de 108 €/tonne ; à comparer au prix 2008. Celui-ci était composé d’un acompte de 100 €/tonne suivi d’un premier complément de prix en novembre de 8 € et d’un second complément de prix en juin de 4 €, soit un total de 112 €/tonne plus bonifications diverses.
Pour 2009, l’actuelle prévision favorable des cours du marché de céréales, devrait nous permettre le versement d’un complément de prix.
Rappelons aussi que dans la démarche solidaire de Maïsadour, des remises de fin de campagne exceptionnelles sur les approvisionnements ont été versées aux adhérents pendant l’été 2009. Elles se sont élevées globalement à 2 millions d’euros. L’objectif de la coopérative était de soulager les trésoreries des exploitations. Des trésoreries fortement impactées par une forte augmentation des prix des engrais et par les conséquences de la tempête du 24 janvier dernier.
Face à la crise économique et à la volatilité des marchés, Maïsadour reste résolument fidèle à ses engagements coopératifs.
Vendredi 2 Octobre 2009

Lu 790 fois



Tags : Maisadour, maïs, prix
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES












Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com