Nouveau stade de Bordeaux:le coup d'envoi


VIDEO: Discours, musique, ambiance. Des instants historiques avec l'inauguration du nouveau temple du foot, quartier du Lac. en présence des personnalités et de 2000 invités


C'est un monument imposant qui s'élève dans le quartier de Bordeaux-Lac ,prés du Parc des Expositions, capable de recevoir quelque 42 000 spectateurs. Premier acte de sa mise en service après 26 mois de travaux, et en attendant le premier match du 23 mai, il a été officiellement inauguré ce lundi 18 mai à l'occasion d'une cérémonie qui réunissait notamment Alain Juppé, maire de Bordeaux, Thierry Braillard, secrétaire d'Etat aux Sports, Alain Rousset, président de la Région Aquitaine, Pierre Dartout, préfet de la région Aquitaine, Jean-Claude Fayat, président du groupe Fayat, Nicolas de Tavernost, président du Directoire du groupe M6, Jean-Louis Triaud, PDG des Girondins de Bordeaux, Xavier Huillard, PDG de Vinci. Quelque 2000 personnes avaient été invitées à assister à un évènement qui mobilisait également le Choeur et une partie de l'Orchestre de l'Opéra National de Bordeaux. Le nouveau stade, à qui on a pas encore donné un nom de baptème -mais cela est, parait-il, imminent- revendique aussi la place de plus grand espace scénique de la région en étant capable de recevoir de grands événements musicaux. Sur le plan sportif, il remplace le stade Chaban-Delmas, et il doit recevoir cinq rencontres de l'Euro 2016.
Les orateurs se sont plu à souligner la beauté de l'ouvrage, l'originalité de sa conception, ainsi que la visibilité qu'il offre. Sa particularité est d'avoir fait largement appel à la construction en acier. Ce qui représente, comme l'a dit Jean-Claude Fayat, un poids de 12 300 tonnes, soit près de deux fois le poids de la Tour Eiffel. La performance a été réalisée avec la contribution des entreprises e la région. Pour Alain Juppé l'ouvrage répond aux attentes, et il s'avère "le moins cher à la place disponible". Le maire de Bordeaux aussi concédé avec humour la paternité de l'idée de ce stade à Alain Rousset (voir notre vidéo). Ce dernier n'a pas manqué de saisir l'occasion d'appuyer "les grands projets". "S'arrêter serait la plus belle des erreurs politiques". De son côté Thierry Braillard a notamment souligné la place de premier contributeur financier de l'Etat (28 millions d'euros), avant de souligner "le tremplin pour l'emploi que sera la compétition de l'Euro, avec la perspective d'une retombée de un milliard d'€ pour l'économie".

C'était la première pierre...

Première pierre le 15 avril 2013....
Lundi 18 Mai 2015

Lu 289 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com