Ouverture du marché des légumes au Maroc:"une provocation" estime la Cr47



Ouverture du marché des légumes au Maroc:"une provocation" estime la Cr47
"Une provocation insoutenable". C'est ce qu'affirme la présidente de la Coordination Rurale de Lot-et-Garonne, Sylvie Girard. Le Lot-et-Garonne est le premier département producteurs de fruits et légumes du Sud-Ouest, et il se trouve donc en première ligne pour ce qui est des conséquences de la libération des échanges, tout comme il l'a été au moment de l'entrée de l'Espagne dans le Marché Commun. La présidente de la CR47 écrit:
"Le projet d’accord de libéralisation des échanges de fruits et légumes entre l’Union européenne et le Maroc montre à quel point la Commission reste sourde au mouvement global des syndicats et des politiques en faveur de la régulation des marchés agricoles. Ainsi, elle entend augmenter sur 5 ans les contingents d’importation pour la tomate (+22 %), la courgette (+150 %) ou encore le concombre (+140 %). Or, pour ces denrées périssables, la moindre surproduction perturbe déjà fortement les cours : cette nouvelle ouverture de nos frontières ressemble à une provocation, à l’heure où le ministère annonce une baisse de 53 % du revenu des fruitiers et de 34 % pour les légumiers. Beaucoup de producteurs européens souffrent déjà des distorsions importantes qui existent sur le coût de la main d’œuvre. Il faudrait bien plus que 2 €/heure de la part du gouvernement pour compenser le fait que ce coût au Maroc est sans commune mesure avec celui de la France (jusqu’à 6 fois moins).
La crise d’une gravité sans précédent qui touche tous les secteurs agricoles européens doit trouver sa solution dans un retour au bon sens, avec l’application d’une protection aux frontières de l’Union et la régulation de l’offre (production et échanges) en fonction des besoins des Européens, et non des lobbies de l’import export qui laminent notre agriculture. La PAC doit être réformée en profondeur, et vite.
L’autisme de nos députés départementaux sur ces sujets, malgré nos récentes et fréquentes interpellations, est désespérant. Il semblerait que la proximité des futures échéances électorales n’y change rien."
A méditer, à l'heure où le revenu agricole baisse de 34%....
Jeudi 17 Décembre 2009

Lu 738 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Mercredi 28 Juin 2017 - 20:20 La Corée du Sud croit au voyage en tube

Lundi 26 Juin 2017 - 19:37 Le chômage encore en hausse

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES












Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com