Questions agricoles:première montée au créneau de la grande chambre aquitaine (ALPC)



Communiqué de la chambre régionale d'Agriculture ALPC:
« Le premier Bureau de la Chambre régionale d'agriculture Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes s'est tenu mardi 12 janvier, à Bordeaux, sous la présidence de Dominique GRACIET. Après avoir travaillé sur l'organisation interne de l'établissement grande région, les membres du Bureau ont abordé les questions d'actualité. Au-delà des crises sanitaires et notamment de la grippe aviaire, 4 dossiers préoccupent plus particulièrement les élus, ils doivent être traités sans délai :
  • Politique Agricole Commune
- Quand les dossiers PAC 2015 seront t-ils traités?Alors que le Ministre de l'Agriculture et l'Europe parlent de simplification, à ce jour la PAC 2015 n'est toujours pas traitée et les agriculteurs ne connaissent ni leurs surfaces éligibles, ni le montant des PAC, ni les mesures agri-environnementales contractualisées pour 2015.Aucune échéance n'ayant été fixée quant au traitement des dossiers PAC 2015 par le Ministère, de fortes inquiétudes se profilent quant au bon déroulement du traitement de la PAC 2016.
  • Mesures Agri-Environnementales
(MAE)-Les dossiers MAE 2015, toujours pas instruits. Les dossiers MAE 2015 ne sont toujours pas instruits et ne seront pas signés au moment d'effectuer les contractualisations 2016. Là encore, l'inquiétude est de rigueur.
  • Elevage
-Il manque 8 millions d'€ au FAC. A la date limite de dépôt des dossiers Fond d'Allègement des Charges le 31 décembre 2015, en Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes,9 106 dossiers ont été déposés. Les 6 293 dossiers éligibles(6% en porcs, 72% en bovins viande, 21% en bovins lait) nécessitent un accompagnement de 22 millions d'€. Or le budget du Fond d'Allègement des Charges pour Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes s'établit à 14 millions d'€, soit 8 millions manquants.A ce jour, il n'y a aucun retour de l'administration par rapport aux budgets supplémentaires demandés.
  • Eau
-Le Bureau écrit au Préfet coordonnateur du Bassin Adour-Garonne.Dans le cadre du protocole d'accord de 2011, entre l'Etat et les Chambres régionales d'agriculture, sur l'adaptation de la réforme des volumes prélevables, les Chambres d'agriculture se sont fortement mobilisées dans la mise en œuvre des organismes uniques et dans les projets de création de réserves d'eau.De nombreux retards ont cependant été pris par l'Etat, liés au moratoire sur le financement des réserves et aux deux années d'attente avant que le ministère de l'Ecologie publie l'instruction sur les projets de territoire.
  • Dans ce contexte
les membres du Bureau de la Chambre régionale d'agriculture Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes ont écrit à M. Pascal MAILHOS, Préfet coordonnateur du Bassin Adour-Garonne pour lui demander des engagements clairs et concrets sur le respect des protocoles d'accord et sur un calendrier de réalisation des réserves .  »
Vendredi 15 Janvier 2016

Lu 247 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Jeudi 23 Novembre 2017 - 20:20 Le bilan du congrès du maïs à Toulouse

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com