Rétorsions chinoises sur les vins:l'avertissement du syndicalisme avant VINEXPO


La FDSEA de la Gironde ne comprendrait pas que "le vin chinois vienne commercer librement" à Bordeaux si les mesures ne sont pas levées


Patrick Vasseur (ph Paysud)
Patrick Vasseur (ph Paysud)
L'épée d'un Damoclès chinois plane sur les vins français, en particulier de Bordeaux, depuis que l'Europe a décidé de taxer les panneaux solaires made in China, et qu'en retour Pékin veut répliquer sur des produits européens, notamment en taxant les vins. On s'inquiète fortement dans la filière viti-vinicole bordelaise dont le renouveau fragile tient précisément à l'explosion des exportations vers la Chine. Et ce d'autant plus que, comme l'a dit Roland Feredje, directeur du CIVB, au cours de la conférence viticole départementale dressant le bilan du soutien à la viticulture, le marché intérieur européen ne se porte pas bien, et que les bordeaux perdent des points dans les rayons de la grande distribution.
Pour ce qui est de l'attitude chinoise, on peut toutefois espérer qu'elle relève de la stratégie, et qu'elle ne sera pas mise à exécution. De nombreux acteurs chinois pourraient eux-aussi en être victime, et la vie des nouveaux propriétaires ayant acquis des châteaux en Bordelais se compliquer. Le syndicalisme agricole et viticole girondin lance pour sa part un avertissement à quelques jours de Vinexpo. Le Salon mondial du vin ouvre en effet le 16 juin avec probablement un vaste pavillon aux couleurs de la Chine.......
Patrick Vasseur, président de la FDSEA de la Gironde, déclare dans un communiqué:
"A la suite de la décision de l’Union européenne d’imposer des taxes sur les importations de panneaux photovoltaïques chinois, les autorités chinoises ont annoncé des mesures de rétorsion qui vont toucher les vins européens. La FDSEA de la Gironde réagit :
« Nous ne pouvons accepter que les vins européens fassent les frais du conflit sur les panneaux solaires ! »
Mais personne n'est dupe ! Cette demande avait déjà été formulée par les viticulteurs chinois depuis plusieurs mois à leur gouvernement, qualifiant les aides de la PAC attribuées à leurs homologues européens de dumping.
La FDSEA tient à rappeler que les aides PAC européennes dédiées au secteur vitivinicole sont « compatibles avec les règles de l’Organisation Mondiale du Commerce ».
Si ces menaces de rétorsion n'étaient pas levées rapidement, la FDSEA et les viticulteurs auraient beaucoup de mal à comprendre que les vins chinois soient présents sur des stands lors du prochain salon VINEXPO, du 16 au 20 juin prochain, pour commercer librement sur nos terres".




Samedi 8 Juin 2013

Lu 250 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES












Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com