Salon de l'Agriculture d'Aquitaine: les producteurs et le bio en force


Le rideau se lève ce samedi 16 mai sur la Foire Internationale de Bordeaux et le Salon de l'Agriculture d'Aquitaine. Sous le signe de l'élevage bovin et de la gastronomie traditionnelle de qualité. Avec le "sel" de d'une série de spécialités.


Salon de l'Agriculture d'Aquitaine: les producteurs et le bio en force
Le Salon de l'Agriculture d'Aquitaine est l'un des pôles majeurs de la Foire Internationale de Bordeaux qui ouvre ce samedi 16 mai au Parc des Expositions du Lac.Ce sera la quarantième fois depuis l'implantation (en 1969) sur ce site voulu par Jacques Chaban-Delmas et qui a permis l'expansion de cette manifestation comme de quelques autres. Le Parc des expositions de Bordeaux-Lac est d'ailleurs victimes de sons succès: la fréquentation des visiteurs et le nombre des véhicules garantissent les plus beaux embouteillages de l'année. Il est ne effet urgent que le tramway rejoigne de Parc, que la rocade passe à trois voies, et que les accès soient revus et corrigés.
Le rideau se lèvera sur une foire qui table sur la réussite malgré les soubresauts économiques. Les viticulteurs d'Aquitaine tableront eux, avec un concours qui rassemble plus de 3600 échantillons au Palais des Congrès, sur les médailles d'or et d'argent capables de booster leurs ventes. Un évènement hors public qui mobilise tous les dégustateurs de la région et d'ailleurs
Le Salon retrouve de son côté Aquitanima, manifestation professionnelle, mais néanmoins ouverte à tous les visiteurs, qui fut annulée l'an dernier pour cause de fièvre catarrhale, et qui rassemblera cette année autour de 500 bovins en concours ou présentation. Grâce à l'agence régionale Interco une centaine de visiteurs étrangers sont au rendez-vous.

Un marché des producteurs de pays

Françoise Laval (ph Paysud)
Françoise Laval (ph Paysud)
L'autre fait marquant est l'évolution de l'ancien marché des terroirs qui est remplacé par un "marché des producteurs de pays", une formule labellisée (par les chambres d'agriculture) qui garantit la présence de producteurs ou fabricants-artisans authentiques. Une cinquantaine de participants sont annoncés, avec parmi eux les producteurs de spécialités dans le vent comme le miel, le piment d'Espelette ou le safran du Quercy. Ainsi le marché des producteurs de pays accueille une vocation qui s’est exprimée à l’autre bout de l’Aquitaine, à Florimont-Gaumiers, aux portes du Lot, et au cœur du vignoble renaissant de Domme : celle de Françoise Laval. Comptable de profession, épouse d’un agent de la chambre d’agriculture de la Dordogne, elle est venue « à l’agriculture de niche par passion ». On la verra à Bordeaux, où elle partage un stand avec deux autres exposants, non pas avec des cartons de vin, mais avec ses trois grandes spécialités produites et transformées à la ferme que sont le safran du Quercy, les sorbets aux fruits, et les confitures artisanales.
Le safran de Florimont, récolté est traité méticuleusement, révèle un parfum et une couleur à faire blêmir ses concurrents les plus réputés. Françoise Laval estime que le safran est injustement méconnu, d’autant qu’il est réputé avoir des effets anti-dépressifs tout en favorisant la digestion.

Un restaurant bio

Salon de l'Agriculture d'Aquitaine: les producteurs et le bio en force
Autre évènement: pour la première fois un restaurant exclusivement bio. Jérôme Cinel, animateur d’ARBIO, l’association interprofessionnelle qui réunit les secteurs de la production et la transformation, et les responsables du bio expliquent que l’idée avait germé au cours de l’édition 2008 du salon de l’agriculture, les différents partenaires ayant estimé "que ce serait la meilleur façon de découvrir, ou d’apprécier leurs qualités visuelles et gustatives des produits de cette forme d'agriculture." Selon Jérôme Cine, « le bio est un produit moderne » pour la bonne raison qu’il prend en compte les aspirations des consommateurs, les impératifs de la vie rurale, comme ceux de la préservation de l’environnement."
Ce restaurant est installé sur 100m2 dans le cadre de la ferme Aquitaine.. Les organisateurs ont demandé au traiteur , dans le cadre d’une convention, la réalisation d’une carte des menus impliquant l’utilisation exclusive de produits bios, notamment la viande de bœuf, le fromage, les fruits et légumes, les desserts, le vin de Bordeaux. « Et, cela assure Jérôme Cinel, à des prix voisins des menus à base de produits traditionnels !»
Vendredi 15 Mai 2009

Lu 2246 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES











Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com