Solitaire du Figaro:cette fois c'est parti....avec quelques imprévus



Un départ groupé (Ph A.Courcoux)
Un départ groupé (Ph A.Courcoux)
Bordeaux, le 31 mai (extrait du communiqué officiel)- Bordeaux-Sanxenxo… Go ! Dans un timing impeccable, le coup d’envoi de la première étape de La Solitaire du Figaro – Eric Bompard cachemire a été donné à 17 heures précises ce dimanche, devant Pauillac, dans un flux d’ouest d’une bonne dizaine de nœuds. Si les honneurs de la ligne reviennent de droit à Arnaud Godard Philippe (Faun Environnement – Afrikarchi), c’était sans compter sur le sort réservé à six marins, contraints de revenir après avoir volé ce départ rythmé, qui ne laissait que trop peu le droit à l’erreur…
C’est parti ! Cap sur Sanxenxo, terme de ce parcours complet et complexe de 461 milles, annoncé ouvert à la stratégie et propice à de nombreux rebondissements. Si l’impatience de mettre les voiles l’emportait après dix jours de festivités bordelaises, les 39 marins ne cachaient pas non plus vouloir au plus vite s’extraire de l’estuaire de la Gironde. Au coup de canon, les rappels individuels d’Alain Gautier (Generali 40), Gildas Morvan (Cercle Vert), Vincent Biarnes (Guyot Environnement), Yannick Evenou (Loi et Vin) et Nick Cherry (Redshift), obligés de faire demi-tour pour recouper la ligne, donnaient la mesure de l’art délicat de s’élancer sur ces eaux troubles, jalonnées de pièges et d’embûches.
Tout droit à droite…
Situés plutôt à gauche de la ligne, ces solitaires faisaient sans nul doute les frais des caprices du fleuve, des variations du vent et du courant. Sur les eaux de l’estuaire, les partisans de la droite, parmi lesquels figuraient, entre autres, Alexis Loison (Groupe Fiva), Jérémie Beyou (Maître CoQ), Charlie Dalin (Skipper Macif 2015), ainsi que Sam Matson (Chatham), avaient clairement bien choisi leur camp pour entamer cette première étape. Bénéficiant de près d’1,5 nœud de vent de plus que leur petit camarades situés plus à gauche, ils parvenaient d’entrée de jeu à prendre les devants sur le petit parcours d’entame qui les emmenait longer l’île de Patiras avant de redescendre en direction de la sortie de l’estuaire, environ 30 milles plus loin.
Les spis de sortie…
Près de 45 minutes après le départ, Alexis Loison, bien en pointe au moment de repasser devant Pauillac, parvenait à ouvrir un peu plus les voiles, et à envoyer le spi. Il était alors suivi par les autres solitaires bien inspirés à l’heure de s’élancer. Dans ce petit groupe de tête, qui creusait de premiers écarts, pointaient aussi Gwénolé Gahinet (Safran- Guy Cotten), Jackson Bouttell (Gac Concise) ainsi que le bizuth Benoît Mariette (Entrepose). Ces leaders ouvraient la route en direction de la pointe de Grave et de la bouée Radio France, matérialisant le début de la descente du golfe de Gascogne, où ils étaient attendus en début de soirée.
Dimanche 31 Mai 2015

Lu 336 fois



Notez

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique / et surfez sur les rubriques de Paysud
< >

Mercredi 6 Septembre 2017 - 17:45 La plus haute tour en bois de France à Bordeaux

PaysudTv | Economie | Régions | Agriculture et alim. | Vie des spectacles | Société | Cinéma et tél. | Cuisine | Environnement | Evènements | Expositions | Livres | Talents d'ici | Tourisme | Agenais | Gironde | Périgord | Paysud mag | Foires et Salons | Festivals | Ecouter et Voir | LES BREVES












Recevez notre infolettre

La météo avec la Chaîne Météo

12/08/2014





Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
YouTube
Rss
Video
Mobile

Partagez Paysud en un click
cookieassistant.com